*en 2020


Notre responsabilité

Propriétaire et exploitant des plates-formes aéroportuaires, nous gérons les déchets générés par nos activités et par celles de nos partenaires.

Déchets non dangereux : nous organisons la collecte des déchets non dangereux et définissons les règles de tri, les emplacements des conteneurs et les consignes de transport.
Déchets dangereux : ​nous proposons la gestion collective des déchets dangereux à nos partenaires. Les déchets dangereux sont soit recyclés soit traités en fonction de la réglementation applicable à chaque type de déchets.


Nos objectifs de valorisation des déchets

Pour la période 2016-2020, notre politique environnementale vise à :
atteindre 45 % de taux de valorisation matière des déchets non dangereux internes ;
atteindre 70 % de taux de valorisation des déchets de chantier avec réutilisation des matériaux de démolition ;
développer la filière biodéchets. 

Notre politique est conforme aux dispositions des lois Grenelle 1 et 2 et de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) promulguée en août 2015. Nous incitons nos partenaires à adopter les meilleures pratiques en faveur de la réduction à la source et de la valorisation matière de leurs déchets.


Collecte sélective 

Nous avons organisé la collecte sélective dans les aérogares, dans nos locaux administratifs et sur les quais des terminaux 1 et 2 de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Des poubelles de tri sont à la disposition des passagers dans tous nos terminaux. Tous nos locaux administratifs, disposent de boîtes de récupération de papiers, de cartouches d’imprimantes et de gobelets. Dans certains terminaux, nous avons créé la fonction de régisseur de quai, qui aide les producteurs de déchets à réaliser un tri de qualité.


Économie circulaire

Nous promouvons l’économie circulaire. Nous menons régulièrement des actions de collecte d’uniformes usagés. Nous avons commandé, avec l’EPA Plaine de France, une étude d’opportunité pour la mise en place d’une économie circulaire dans le territoire du Grand Roissy. Réalisée sur six filières par des étudiants de Sciences Po Paris, cette étude estime possible la mise en place d’un système fermé pour le BTP, les biodéchets et le textile. 

Contacts RSE