*en 2016 par rapport à 2014


Consommer moins 

Objectif et bilan

Nous nous sommes fixé pour objectif de réduire de 5 % la consommation interne d’eau potable par passager entre 2014 et 2020. Dans ce but nous avons mis en place plusieurs dispositifs. Dans tous nos terminaux, la consommation d’eau est suivie par supervision et les coupures d’eau sont automatiques en cas de soutirage inhabituel. Ce comptage nous permet de détecter rapidement les fuites et d’agir au plus vite. Nous récupérons et recyclons les eaux pluviales pour différents usages. Nous déployons des équipements économes dans les zones des sanitaires de nos aérogares.


Nouvelle politique, nouveaux objectifs

Dans le cadre des schémas directeurs « Eau », nous allons favoriser l’infiltration des eaux pluviales. Grâce à cette action, nous limiterons les risques d’inondation, en cas d’événements climatiques extrêmes.

Gérer le cycle de l’eau

Nous assurons la gestion complète du cycle de l’eau sur nos aéroports, depuis la distribution d’eau potable jusqu’au traitement des eaux de ruissellement. Nous assumons cette responsabilité pour nos activités propres et pour celles de nos partenaires.

Eaux usées, eaux pluviales

Les eaux usées collectées sont rejetées dans les canalisations départementales qui les acheminent vers les stations d’épuration de la région parisienne. Pour piloter la gestion de nos process, nous disposons de schémas directeurs « Eau ».

Compensation
- Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly représentent à eux deux 1 500 hectares de surfaces imperméabilisées. Nous nous sommes engagés à limiter et compenser les nouvelles imperméabilisations lors des travaux d’aménagement de nos plates-formes par la création de bassins de stockage d’une capacité de 500 m3 par hectare.

Surveillance - Nous avons mis en place une procédure de surveillance des rejets d’eaux usées et d’eaux pluviales issues des différentes activités et industries de la zone aéroportuaire. Nous assurons également la surveillance des nappes phréatiques.

Traitement - Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly possèdent des systèmes de traitement des eaux pluviales (les Step). Ces Step répondent aux exigences de rejet dans le milieu naturel imposées par l’arrêté préfectoral propre à chaque aéroport. En complément, nous avons mis en service à Paris-Orly un marais filtrant planté de roseaux pour parfaire la dépollution des eaux de ruissellement hivernales. À Paris-Charles de Gaulle nous avons ouvert un site expérimental de traitement par les plantes (phyto-épuration) et mis en œuvre la ségrégation des eaux de ruissellement en période hivernale.

Sols

Nous avons déployé en 2014 des procédures de prévention et gestion du risque de pollution des sols que nous avons prévu de mettre à jour en 2017. Notre laboratoire assure le suivi environnemental de la qualité des sols. Il vérifie ainsi la compatibilité de l’état environnemental des sites avec leurs usages et/ou avec les projets d’aménagement, pour engager, au besoin, le traitement d’une pollution détectée.

Contacts RSE