illettrisme
Lire pour en sortir transforme la littérature en un vecteur de réinsertion

Le constat

 

Invités à sélectionner un livre parmi une liste de plus de 200 ouvrages, les détenus viennent à se poser des questions autour de leur livre et plus largement à mener une réflexion. Un travail qu'ils réalisent grâce au soutien des bénévoles de l'association et qui peut donner lieu à une réduction de peine.

L’association organise également des activités culturelles au sein des établissements pénitentiaires avec la venue de personnalités ayant un lien avec le monde du livre. Ces rencontres sont un moment d’échange et de partage autour d’un livre que les détenus ont lu au préalable. A ce jour, le programme compte plus de 3500 détenus-lecteurs dans les 21 établissements pénitentiaires où il est proposé. 


Lire-pour-en-sortir

La lecture est une nouvelle occupation. Cela me permet de m’évader à travers les livres, en oubliant les barreaux qui me retiennent.
Se Arras
Détenu

La mission de Lire pour en sortir

 

Réinsérer les personnes détenues par la lecture. C'est la mission que s'est donnée Lire pour en Sortir. Intervenant en milieu carcéral, cette association a fait de la littérature un vecteur de réinsertion.