Expositions & Spectacles

Ma planète vue de l’espace : entre fragilité et beauté

Ma planète vue de l'espaceAvec sa nouvelle exposition « Ma planète vue de l’espace », le Palais de la Découverte propose à ses visiteurs d’explorer les endroits les plus reculés et les plus beaux du globe, grâce à des images satellite.

Divisée en six secteurs, cette rétrospective permet de comprendre à quel point la Terre est menacée par le réchauffement climatique. Les glaciers fondent (ce sont les régions polaires qui souffrent le plus des changements climatiques), le niveau des mers augmente, l’urbanisation s’étend, le plus souvent, de manière incontrôlée, et les forêts tropicales disparaissent peu à peu. Ces clichés abordent aussi la désertification des terres cultivables et rurales. Organisé à l’occasion de la COP21, cet événement a été conçu par l’Agence spatiale Européenne (ESA), en association avec l’Agence spatiale française (CNES) et la Commission Européenne. Son but est d’encourager les populations à adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement, notamment les jeunes.

 

 

 

 


Exposition « Ma planète vue de l’espace : fragilité et beauté », du 17 décembre 2015 au 5 juin 2016.

Ouvert du mardi au vendredi de 9 h 30 à 18 h, le samedi de 9 h 30 à 19 h, et le dimanche de 10 h à 19 h.
Fermé le lundi.
Plein tarif : 9 euros / Tarif réduit : 7 euros.


Palais de la Découverte
Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 PARIS
Tél. : +33 (0)1 56 43 20 20
Métro : Champs-Elysées Clemenceau (lignes 1 ou 13).
palais-decouverte.fr 

 


Crédit photo : Désert Sossusvlei, Namibie/Satellite: Kompsat-2 /© KARI/ESA

Claus Guth met en scène Rigoletto à l’Opéra Bastille

RigolettoDu 9 avril au 30 mai 2016, la scène de l’Opéra Bastille accueille l’un des chefs-d’œuvre de Giuseppe Verdi, « Rigoletto ».

Ce mélodrame en trois actes en langue italienne, qui fut créé en 1851, est mis en scène par l’allemand Claus Guth (né à Francfort en 1964), avec la participation de l’orchestre et des chœurs de l’Opéra national de Paris. Cette œuvre qui s’inspire de la pièce « Le Roi s’amuse » de Victor Hugo, est interprétée en alternance, selon les dates de représentation, par Quinn Kelsey et Franco Vassallo dans le rôle de Rigoletto, et Olga Peretyatko et Irina Lungu dans le personnage de Gilda.

Pour l’anecdote, Verdi aurait également composé cet opéra comme une adaptation du « Roi Lear » de William Shakespeare. Ce drame magnifique fait se côtoyer la passion et l’amour, la trahison et la vengeance. Cette création marque la première collaboration de Claus Guth avec l’Opéra de Paris.

 

 

 

« Rigoletto », du 9 avril au 30 mai 2016
Représentations à 19 h 30 ou 20 h 30, selon les dates.
Tarifs : de 15 à 210 euros la place. 

Opéra Bastille
Place de la Bastille, 75012 PARIS
Tél. : +33 (0) 892 89 90 90
Métro : Bastille (lignes 1, 5 et 8).
operadeparis.fr 


Crédit photo : © Anni Leppälä

Bonnes adresses

Les Moussaillons : le nouveau bar à huîtres de Paris

Les moussaillons

C’est au cœur du 17ème arrondissement que trois amis ont décidé d’ouvrir Les Moussaillons.

Ce bar à huîtres propose des produits de la mer frais, dans une ambiance de cabane de pêcheur (meubles de brocanteur, photographies vintage etc.). A prix doux, l’on peut déguster des huîtres de chez David Hervé, un ostréiculteur réputé de Marennes Oléron, mais aussi du saumon sauvage de la Baltique, ou de grosses crevettes sauvages de Madagascar.

Idéal pour prendre l’apéritif entre amis, le restaurant Les Moussaillons propose aussi des planches à partager, comme celle de poissons fumés (thon, flétan, anguille et saumon), autour d’un verre de Sancerre Silex ou de Pouilly Fumé (à consommer avec modération !). Sinon, il y a toujours le tarama au corail d’oursin, la soupe de moules crémeuse, ou les rillettes de la mer, qui raviront vos papilles.




Ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 15 h, et de 18 h à 22 h.
Formules midi à 13,50 et 19,50 euros.

 

Les Moussaillons
139, rue Cardinet
75017 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 81 65 48
Métro : Malesherbes (ligne 3), Brochant (ligne 13) ou Pont-Cardinet (ligne L).
lesmoussaillons.paris 


Crédit photo : © Les Moussaillons

Sunset : la nouvelle pépite gourmande du 18ème

Sunset Paris

Idéalement situé sur la butte Montmartre, le Sunset est un bistrot ouvert par un couple de franco-californien, Sheryn et David Lyon.

. La décoration a été confiée aux architectes NeM – Niney et Marca – qui ont repensé l’endroit dans un style atypique et feutré, où trônent des œuvres colorées de l’artiste peintre Matthieu Cossé. Ouvert du petit-déjeuner au dîner, le Sunset met en avant la cuisine du Chef Jordan Bischoff. L’ex-chef de salle de Pierre Sang Boyer, sous-chef du Nomiya, et ancien chef de l’Hôtel Particulier Montmartre, y réalise une cuisine créative.

Ainsi, l’échine de porc et son risotto aux aubergines côtoie une tarte au citron déstructurée, sablé au romarin et tuile piquillos. La carte change toutes les semaines, et propose une jolie gamme de vins nature, issus de petits producteurs. Le Sunset est aussi un bar à cocktails, ouvert jusqu’à tard dans la nuit. Le week-end, un brunch est organisé, qui permet ensuite d’aller se balader dans le quartier.




Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 2 h, et le samedi et le dimanche de midi à 2 h.
Formules déjeuner à 13,50 et 15,50 euros.

 

Sunset
100, rue Ordener
75018 Paris
Tél. : +33 (0)1 71 28 99 33
Métro : Jules Joffrin (ligne 12).
sunset-paris.com 


Crédit photo : Mickael A.Bandassak

Umami : le premier Matcha Café de Paris

Umami Matcha café

Avis aux amateurs de thés japonais, Umami, importateur de produits japonais, ouvre le premier Matcha Café de Paris, au cœur du Haut Marais.

Ici, le matcha, ou expresso du Japon, est roi. Il se décline sous la forme de boissons et de pâtisseries, à déguster sur place ou à emporter. Frappé, glacé, latte, ce breuvage réputé pour ses vertus (combat le stress, lutte contre le vieillissement etc.), est ici revisité et sublimé. Pour les gourmands, les financiers, brioches et autres cookies au chocolat blanc se parfument tous au matcha, et prennent une jolie couleur verte. On apprécie l’esprit épuré du lieu, qui oscille entre le minimalisme japonais et le coffee shop new yorkais.

Umami Matcha Café dispose d’un corner épicerie, où l’on peut dénicher tous les condiments vendus sur le site de la marque. Pour un dépaysement complet, le bar propose aussi une carte de thés bio du Japon, comme le Sencha aux notes végétales, le Genmaïcha et son goût grillé aux grains de riz soufflés, ou encore le Kukicha et son parfum subtil de noisette. Un salon de thé japonais qui se teste aussi au petit-déjeuner ou au déjeuner, entre deux visites culturelles dans la capitale.




Ouvert du mardi au samedi de 8 h 30 à 20 h.
Formule goûter : 8 euros.

 

Umami Matcha Café
22, rue Béranger
75003 Paris
Tél. : +33 (0)1 48 04 06 02
Métro : Temple (ligne 3) ou République (lignes 3, 5, 8, 9 et 11)
umamiparis.com 


Crédit photo : Julien Vallé

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections