Spectacles

La danse de Preljocaj sur un air de John Cage

Empty movesCommencé en 2004, il aura fallu dix années au chorégraphe Angelin Preljocaj pour créer par étapes progressives les trois parties du spectacle Empty Moves.

Présentée aujourd’hui au Théâtre de la ville dans sa forme intégrale réunissant les « Parts I, II & III », l’œuvre prend appui sur la bande-son d’Empty Words, du compositeur américain John Cage. Angelin Preljocaj est parti de cette performance de 1977 où le musicien égrène le journal de Henry David Thoreau, dans une allocution poétique où les mots deviennent de simples sons, vidés de leur signification. La danse s’adosse sur la musique, comme un effet miroir, où Preljocaj emprunte l’idée de mouvements dans lesquels la signification n’est plus nécessaire. Lignes pures et gestes fluides se succèdent, mettant le sens de côté, pour accéder à l’essence même de la danse.

 

 

 

 


Empty Moves (Parts I, II & III), du 17 au 28 février 2015
Chorégraphie d'Angelin Preljocaj
Création sonore de John Cage
Théâtre de la Ville
2, place du Châtelet
Paris 1er
Tél. : +33 (0)1 42 74 22 77
theatredelaville-paris.com

Crédit photo : Empty Moves, Parts I II III, chorégraphie Angelin Preljocaj. © Jean-Claude Carbonne.

La Toilette, un thème majeur dans l’art du XVe s. à nos jours

La ToiletteAprès avoir célébré les 80 ans de son ouverture par deux expositions sur les impressionnistes, le Musée Marmottan Monet dévoile les peintures de l’intime en abordant le thème de la toilette.

Les rites de la propreté, les lieux et les gestes qui accompagnent le moment intime de la toilette ont été largement représentés par les artistes, mais ce thème en tant que tel n’avait jusqu’alors jamais été traité sous la forme d’une exposition. Des chefs-d’œuvre couvrant une période allant du XVe siècle à aujourd’hui sont présentés, de l’Europe d’Ancien Régime, en s’attardant sur le XIXe siècle et jusqu’aux salles de bains modernes de Pierre Bonnard. Une centaine de tableaux prestigieux, des sculptures, des estampes, des photographies et des images animées ont été prêtées par des musées et collections internationales. A découvrir notamment : des gravures de Dürer et de Primatice, l’exceptionnel tableau de Georges de la Tour « La Femme à la puce », des œuvres de François Boucher, Manet, Berthe Morisot, Degas, Toulouse Lautrec… qui toutes dévoilent leur vision de l’intime selon l’époque et les différentes phases de modernisation des salles d’eau et des mouvements liés à la toilette.

 

 

La Toilette : Naissance de l’intime, du 12 février au 5 juillet 2015
Musée Marmottan Monet
2, rue Louis Boilly
Paris 16e
Tél. : +33 (0)1 44 96 50 33
marmottan.fr

Crédit photo : František Kupka, Le rouge à lèvres, 1908. Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle, don d’Eugénia Kupka, 1963. © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Claude Planchet.

Bonnes adresses

Place à la Street Food Party !

Street food partyDepuis le 16 janvier dernier, Paris accueille la Street Food Party au Loft du Louvre.

Pendant trois mois, jusqu’au 18 avril prochain, les streetfoodistas se retrouvent pour découvrir ce que le meilleur de la scène food truck parisienne à offrir, avec la présence du Camion qui fume (burgers), du Camion Bol (Bo buns), et de Fish and Chic (Fish and Chips). A minuit, le lieu se transforme en club jusqu’au petit matin, et propose des DJ sets de grande qualité, mais aussi des animations.

D’ailleurs, les cuisiniers en herbe peuvent participer à des ateliers culinaires avec les chefs des food trucks présents, et même parfois, des guests ! Une idée de sortie sympa qui associe la gastronomie à la fête, et qui est à découvrir entre amis.

 

Street Food Party, tous les week-ends du 16 janvier au 18 avril 2015.
De 20 h à minuit : Street Food Party.
De minuit à 5 h : Clubbing.
Menus : de 25 à 30 euros.

 

 

Loft du Louvre
66, rue Jean-Jacques Rousseau
75001 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 29 50 52
Métro : Etienne Marcel (ligne 4) ou Louvre-Rivoli (ligne 1)
info@salondulouvre.fr
streetfoodparty.fr 

Crédit photo : © Facebook Street Food Party

L’Entrée des Artistes : nouveau bar à cocktails de Pigalle

L'entrée des artistesLe quartier de Pigalle ne cesse d’accueillir de nouvelles adresses branchées. Pour preuve, Fabien Lombardi et Edouard Vermynck ont déménagé leur bar à cocktails d’Oberkampf à Pigalle !

L’Entrée des Artistes Pigalle est donc très rapidement devenu le lieu privilégié des noctambules Parisiens, qui y apprécient la décoration new-yorkaise avec entre autres, des fauteuils Chesterfield. Le bar est installé sur deux étages et propose des cocktails à base de rhum et de vodka principalement. On peut aussi y dîner dans une atmosphère très cosy, composée de bougies, de poutres apparentes et de plantes vertes qui apportent une touche exotique. Côté carte, l’on retrouve des mets recherchés comme ce carpaccio de veau et tapenade de haddock, seiche, aubergine brûlée et sauce thaï, ou encore, poireaux vinaigrette, moules et chips de sarrasin. Tard dans la soirée, un DJ s’empare des platines et mixe de vieux vinyles.


Ouvert du mardi au samedi de 18 h à 2 h.
Cocktails : entre 13 et 14 euros.

 


L’Entrée des Artistes Pigalle
30-32, rue Victor Massé, 75009 Paris
Métro : Pigalle (lignes 2 et 12) ou Saint-Georges (ligne 12).
jazzcats.paris@gmail.com 
lentreedesartistespigalle.com 

Crédit photo : © TANIA FEGHALI

Miss Banh-Mi : aller simple pour le Vietnam

Miss Bahn MiC’est dans le quartier de Montorgueil que deux copines, Fabienne et Heidi, amies depuis 15 ans, ont décidé d’ouvrir Miss Banh-Mi, un restaurant dédié au fameux sandwich franco-vietnamien du même nom.

Ouvert depuis le 29 janvier dernier, Miss Banh-Mi n’en est pourtant pas à son coup d’essai puisque ce restaurant girly a écumé les festivals branchés comme le We Love Green ou Calvi on the rocks, ou encore le club Nüba à Paris. Désormais, c’est dans une petite échoppe agrémentée de petites tables rondes, d’un mur fleuri et d’un grand comptoir que l’on se retrouve pour déguster ce fameux met. Plusieurs recettes sont proposées, comme le suprême de poulet fermier au citron confit et cinq épices, ou la version onglet de bœuf mariné au saké et poivre torréfié. Chez Miss Banh-Mi, préparez-vous à un voyage gustatif !

 

Ouvert du lundi au vendredi de midi à 14 h 30, et le samedi de midi à 15 h 30.
Brunch le dimanche de midi à 17 h.
Formule à partir de 9 euros.

 


Miss Banh-Mi
5, rue Mandar, 75 002 PARIS
Tél. : +33 (0)9 86 21 32 21
Métro : Etienne Marcel (ligne 4) ou Sentier (ligne 3).
Retrouvez le restaurant Miss Banh-Mi sur Tumblr

Crédit photo : © Facebook Miss Banh-Mi

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections