Expositions & Spectacles

Le Barbier de Séville s’installe à Paris

le-barbier-de-sevilleL’Opéra Bastille accueille l’opéra le plus connu de Gioachino Rossini, Le Barbier de Séville (Il Barbiere di Siviglia), créé en 1816.

Considéré comme le chef-d’œuvre de l’opéra-bouffe italien, il est joué en deux actes, sur un livret de Cesare Sterbini d’après la comédie de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Il met en scène le comte Almaviva, joué ici par Lawrence Brownlee, qui tombe éperdument amoureux de Rosine, interprétée par Pretty Yende, promise à un vieux docteur, Bartholo. Les futurs époux partent pour Séville, où le comte les suit, et où il retrouve son ancien valet Figaro, qui est devenu barbier dans la maison du médecin. Alors que Bartholo veille à ce qu’aucun homme n’approche sa promise, le comte et son complice vont user de plusieurs stratagèmes pour accoster la jeune femme. Des ruses qui vont payer puisque le comte épousera sa dulcinée. Exécutée en langue italienne, par l’Orchestre et le Chœur de l’Opéra National de Paris, cette œuvre a été mise en scène par Damiano Michieletto, et la direction musicale a été confiée à Giacomo Sagripanti.

 

 

 

 


« Le Barbier de Séville », du 2 février au 4 mars 2016.

Tarifs : de 5 à 180 euros la place (selon la catégorie).


Paris Expo – Hall 3
Opéra Bastille
Place de la Bastille
75012 Paris
Métro : Bastille (lignes 1, 5 et 8) ou Gare de Lyon (lignes 1, 14, RER A et D).
www.operadeparis.fr 

 


Crédit photo : Le Barbier de Séville – Opéra Bastille Le Barbier de Séville, mise en scène Damiano Michieletto - © Bernard Coutant/Opéra national de Paris

Fireworks Festival : place aux nouvelles tendances musicales

festival-fireworks-2016Organisé dans quatre hauts lieux des nuits parisiennes, le Trianon, le Badaboum, le Point Ephémère, et le Trabendo, le festival Fireworks met à l’honneur les nouveaux talents internationaux de la scène electro-pop, rock et indé.

Cette cinquième édition, proposée du 24 au 29 février 2016, invite les parisiens et les touristes à écouter et découvrir les nouvelles tendances musicales. Pour ce faire, des groupes ou artistes comme LA PRIEST, Beach Baby, Oh Wonder, Frances, C Duncan, Baio ou encore, Oneohtrix Point Never ont été invités. Que ce soit pour découvrir de nouveaux genres musicaux, ou danser jusqu’au petit matin, cet événement musical s’annonce d’ores-et-déjà comme incontournable cet hiver ! Il est organisé suite à la collaboration du journal gratuit A Nous Paris et de l’agence artistique Super.

 

 

 

 

Festival A Nous Paris Fireworks, du 24 au 29 février 2016.
Soirée LA PRIEST au Badaboum : le mercredi 24 février 2016 à 19 h 30.
Tarif : 19,80 euros.
festival-anousparis-fireworks.fr 

Badaboum
2 bis, rue des Taillandiers
75011 Paris
Tél. : +33 (0)1 48 06 50 70
Métro : Ledru-Rollin (ligne 8).
badaboum.paris 


Crédit photo : Festival A Nous Paris Fireworks – Edition 2016 - Affiche officielle du Festival A Nous Paris Fireworks 2016 © DR

Gérard Fromanger s’expose à Pompidou

gerard-fromangerDepuis le 17 février dernier, et ce jusqu’au 16 mai 2016, le Centre Pompidou accueille l’un des peintres français les plus connus : Gérard Fromanger.

Né en 1939, cet artiste contestataire voit son nom associé au fil de sa vie à des événements historiques, à l’image de mai 68. C’est aussi un ami fidèle de Jacques Prévert. Mais cela ne s’arrête pas là, son patronyme est aussi lié à des textes des philosophes Gilles Deleuze, Félix Guattari et Michel Foucault, ainsi qu’à un film-tract produit avec le réalisateur Jean-Luc Godard. Pour cette rétrospective, le musée s’attarde sur une cinquantaine d’œuvres, réalisée entre 1964 et 2015, qui témoigne du style du peintre : la figuration narrative. On découvre notamment cette atmosphère si particulière dans laquelle l’artiste peintre a créé ses œuvres, jusqu’à gagner une large reconnaissance au cours des années 1970.

 

 

 

 



Exposition « Gérard Fromanger », du 17 février au 16 mai 2016.

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 11 h à 21 h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 23 h.
Fermé le 1er mai 2016.
Plein tarif : 14 euros / Tarif réduit : 11 euros.

 

Centre Pompidou
19, rue Beaubourg
75004 Paris
Tél. : +33 (0) 1 44 78 12 33
Métro : Rambuteau (ligne 11).
www.centrepompidou.fr  



Crédit photo : Gérard Fromanger – Centre Pompidou – Gérard Fromanger - ©SDP

Les portraits pris sur le vif de Tony Hage

tony-hageJusqu’au 27 mars 2016, la Maison Européenne de la Photographie accueille 25 clichés du célèbre Tony Hage.

Ce photographe franco-libanais, né à Beyrouth en 1961, débarque à Paris à 17 ans après des études de cinéma. Il débute comme assistant réalisateur et prend aussi des cours de photographie. C’est à partir des années 1980 qu’il réalise ses premiers reportages en Egypte et en Jordanie, dans divers festivals de cinéma. C’est d’ailleurs à cette époque qu’il commence à immortaliser les plus grandes personnalités du moment. Depuis, l’artiste est connu pour ses photos prises sur le vif des stars du monde de la mode ou du cinéma, à l’image de Catherine Deneuve, Clint Eastwood ou Marcello Mastroianni. Il a en effet couvert les Fashion Week parisiennes qui lui ont permis de se faire une place dans cet univers, mais aussi dans la presse. Ses œuvres ont en effet été publiées aussi bien dans The Times, Marianne, Voici que L’Express.

 

 

 

 



Exposition « Tony Hage – pris sur le vif », du 3 février au 27 mars 2016.
Ouvert du mercredi au dimanche, de 11 h à 19 h 45.
Fermé le lundi, le mardi et certains jours fériés.
Plein tarif : 8 euros / Tarif réduit : 4,50 euros.
www.tonyhage.net 

 

La Maison Européenne de la Photographie
5/7, rue de Fourcy
75004 Paris
Tel. : +33 (0)1 44 78 75 00
Métro : Saint-Paul (ligne 1).
www.mep-fr.org  



Crédit photo : Tony Hage - Maison Européenne Photographie - Paris - Tony Hage, Catherine Deneuve et Yves Saint Laurent, 1983. - ©Tony Hage

Bonnes adresses

Les meilleurs restaurants de gare à Paris

le-train-bleu-gare-de-lyon


Avant de prendre votre train et de repartir de la capitale, pensez à faire une halte gastronomique dans l’un des meilleurs restaurants de gare de Paris. Qu’ils soient nichés à l’intérieur de ces édifices, ou qu’ils soient situés juste aux abords, ils nous invitent avec brio à découvrir les spécialités culinaires françaises.


 

 

Crédit photo :Meilleurs restaurants de gare - Paris - Le Train Bleu © Benjamin Monnerot-Dumaine

Lazare

C’est sur le parvis de la gare Saint-Lazare, qui relie Paris à la Normandie, que le Chef Eric Frechon, originaire de la région, reçoit ses hôtes à Lazare.

Cette brasserie remet au goût du jour les plats traditionnels français, à l’image du pot au feu de bœuf à la moelle, de la blanquette de veau ou des quenelles de brochet. On apprécie le cadre chaleureux, habillé de bois et de cuivre, avec un bar central conçu par l’architecte d’intérieur Karine Lewkowicz. Le dimanche, Lazare revisite le brunch en version « Déjeuners de Grands-Mères », en clin d’œil aux plats qui ont marqué notre enfance lors des déjeuners dominicaux.

Ouvert tous les jours de 7 h 30 à minuit.
Menu « Les Déjeuners de Grands-Mères » : 39 euros.

Lazare

Parvis de la Gare Saint-Lazare
Rue Intérieure
75008 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 90 80 80
Métro : Saint-Lazare (lignes 3, 12, 13 et 14).
lazare-paris.fr

Le Train Bleu

Entièrement rénové en 2014, ce restaurant emblématique niché au cœur de la gare de Lyon depuis 1901, vaut le détour autant pour son décor majestueux que le spectacle qui se joue en salle.

Inscrit au patrimoine des Monuments Historiques, Le Train Bleu n’est que dorures, stucs, peintures et autres fresques majestueuses. Il fut fréquenté par Jean Cocteau, Brigitte Bardot, Jean Gabin et bien d’autres. Parmi les spécialités de la maison, l’on peut citer le tartare qui est préparé directement à votre table, le gigot qui est découpé sur un chariot devant le client, et bien sûr, le mythique baba au rhum.

Ouvert tous les jours de l’année, de 11 h 30 à 14 h 45, et de 19 h à 22 h 45.
Menu : entre 49 à 105 euros.

Le Train Bleu

Gare de Lyon
75012 Paris
Tél. : +33 (0)1 43 43 09 06
Métro : Gare de Lyon (lignes 1, 14, RER A et D).
www.le-train-bleu.com

Terminus Nord

Située face à la gare du Nord, cette brasserie historique parisienne est réputée pour sa décoration associant l’Art déco à l’Art Nouveau, et ce depuis 1925.

Cuivre, acajou, miroirs, fresques sont autant d’éléments qui participent à la magie du lieu. De nombreux artistes ont fréquenté cet endroit, comme Alain Bashung, Jacques Higelin et Bernard Lavilliers. Côté cuisine, le Chef Jean-Philippe Bourgueil sublime les spécialités gastronomiques françaises, comme la sole meunière, le filet de bœuf Chateaubriand, ou les crêpes Suzette flambées au Grand Marnier. Le Terminus Nord propose aussi des plateaux de fruits de mer et des huîtres, pour s’évader le temps d’un repas de Paris.

Ouvert du mardi au samedi de 7 h 30 à minuit, et de 8 h à 23 h le dimanche et le lundi.
Menu : à partir de 29 euros.

Terminus Nord

23, rue de Dunkerque
75010 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 85 05 15
Métro : Gare du Nord (lignes 4 et 5).
www.terminusnord.com

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections