Expositions & Spectacles

22ème édition du Salon du Chocolat

Affiche salon du chocolatLe célèbre salon cacaoté est de retour pour sa 22ème édition à la Porte de Versailles, du 28 octobre au 1er novembre 2016. Avec pour thème « Back to chocolate : quelque part entre le chocolat d’hier et le cacao de demain », le Salon du Chocolat entend dévoiler quel sera le cacao du futur. 


Des conférences sur les nouveaux modes de consommation de ce produit sont proposées, animées par des experts. Des ateliers orchestrés par des grands chefs, des concours culinaires professionnels et amateurs, des expositions et les fameux défilés de robes en chocolat attendent aussi les visiteurs. Grande nouveauté de cette édition 2016 : le 1er salon du chocolat junior, avec entre autres, des ateliers d’éveil du goût chez les plus jeunes.

C’est aussi l’occasion de déguster les grands crus de producteurs issus des 5 continents, et de repartir les bras chargés de cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

 

 




Salon du Chocolat, du 28 octobre au 1er novembre 2016.
Ouvert tous les jours de 10 h à 19 h.
Plein tarif : 14 euros / Enfants 3-12 ans : 6,50 euros / Gratuit pour les moins de 3 ans.
www.salonduchocolat.fr

 

Paris Porte de Versailles
Pavillon 5
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Balard (ligne 8).

 

 


Crédit photo : Salon du Chocolat – Edition 2016 © Salon du Chocolat

 

 

La peinture américaine s’expose au musée de l’Orangerie

Grant wood american gothic 2016

Du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017, le musée de l’Orangerie célèbre la peinture américaine des années 1930. Cette période a été à plus d’un titre, décisive dans l’affirmation de la scène artistique dite moderne aux Etats-Unis. 


Organisée en partenariat avec l’Art Institute de Chicago, cette rétrospective nous invite à admirer des œuvres d’Edward Hopper, Georgia O’Keeffe, Grant Wood, ou encore, Marsden Hartley. Tous les styles sont ici présentés, du régionalisme à l’abstraction, jusqu’au réalisme « social ». Une cinquantaine de toiles sont exposées, issues pour certaines de collections particulières, et pour d’autres, de prestigieux musées américains, à l’image du Whitney Museum ou du Museum of Modern Art de New-York.

Un événement qui est à découvrir avant ou après une balade dans le Jardin des Tuileries ou sur les bords de Seine, où est installé le musée.

 





Exposition « La Peinture américaine des années 1930 », du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017.
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h.
Fermé le 25 décembre 2016.
Plein tarif : 9 euros / Tarif réduit (18-25 ans) : 6,50 € / Gratuit pour les moins de 18 ans.

 

Musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries (côté Seine)
75001 Paris
Métro : Concorde (lignes 1, 8 et 12).
www.musee-orangerie.fr





Crédit photo : Peinture américaine – Musée de l’Orangerie
Grant Wood (1891-1942)
American Gothic (Gothique américain), 1930
Huile sur panneau d’aggloméré, 78 x 65.3 cm
Chicago, The Art Institute of Chicago, Friends of American Art Collection © The Art Institute of Chicago © ADAGP, Paris, 2016

 

 

George Balanchine s’empare de l’Opéra Garnier

Opéra GarnierDu 22 octobre au 15 novembre 2016, l’Opéra Garnier présente trois ballets abstraits du chorégraphe russe George Balanchine (1904-1983). Le premier, « Mozartiana », a été imaginé sur une partition de Tchaikovski en hommage à Mozart.


Il réunit aux côtés des solistes du Palais Garnier, les élèves de l’Ecole de Danse. Le second, « Violin Concerto », reprend la partition du compositeur Igor Stravinsky, en célébrant le pas de deux. Le dernier, « Brahms-Schönberg Quartet », a été conçu sur une musique de Johannes Brahms orchestrée par Schönberg. Pour celui-ci, les costumes ainsi que les décors ont été créés par Karl Lagerfeld. Ce troisième ballet entraîne les spectateurs dans des mouvements à la fois lyriques et romantiques.

C’est une occasion unique de découvrir ou redécouvrir le travail de ce chorégraphe majeur du XXe siècle.

 

 

 



« George Balanchine – Hommage à Violette Verdy », du 22 octobre au 15 novembre 2016.
Tarifs : entre 10 à 130 euros la place.

 

Palais Garnier
Place de l’Opéra
75009 Paris
Métro : Opéra (lignes 3, 7 et 8) ou Chaussée d’Antin (lignes 7 et 9).
www.operadeparis.fr

 


Crédit photo : George Balanchine – Ballets – Opéra Garnier - Opéra Garnier © Paris Tourist Office - Photographe : Claire Pignol

 

Le Pitchfork Music Festival est de retour à la Villette

Pitchfork music festivalVéritable institution dans le paysage des festivals de musique parisiens, le Pitchfork Music Festival revient du 27 au 29 octobre 2016, à la Grande Halle de la Villette. Pendant trois jours, les passionnés de musique vont pouvoir vivre au rythme de nombreux concerts pop, rock, folk, hip hop, jazz ou électro. 



Pour cette édition 2016, l’événement reçoit en tête d’affiche la chanteuse M.I.A, qui présente son nouvel album, mais aussi DJ Shadow, grand représentant du mouvement trip hop, ou encore, Mount Kimbie, le groupe à la musique électronique groovy et contemplative. Le Pitchfork est aussi l’occasion de découvrir de jeunes talents internationaux, comme les quatre musiciennes du groupe rock californien Warpaint. D’autres shows sont également prévus dans d’autres lieux de la capitale, comme au Café de la Danse ou au Badaboum, pour le « Pitchfork Avant-Garde ».

 

 

 



 


Pitchfork Music Festival, du 27 au 29 octobre 2016.
Ouvert le jeudi de 17 h à 1 h, le vendredi de 17 h à 2 h, et le samedi de 17 h à 6 h.
Pass 1 jour : 54 euros / Pass 3 jours : 120 euros.
pitchforkmusicfestival.fr

 

Grande Halle de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
Tél. : +33 (0)1 40 03 75 75
Métro : Porte de Pantin (ligne 5).
lavillette.com




Crédit photo : Pitchfork Music Festival – Edition 2016 © Vincent Arbelet

 

Bonnes adresses

Les meilleurs restaurants locavores de Paris

Restaurant locavore : l'Epi Dupin


Que ce soit pour déjeuner dans un lieu chargé d’histoire littéraire ou entouré de livres, il existe plusieurs adresses incontournables à Paris. Focus sur trois des meilleures tables littéraires de la capitale : Les Editeurs, le Used Book Café de Merci, et Le Procope.




 

 


Crédit photo :  Meilleurs restaurants locavores – Paris © L’Epi Dupin – François Pasteau



Le Pantruche

Au Pantruche, qui signifie « Parisien » en argot des années 1835, le Chef Franck Baranger propose une cuisine de saison, dont le menu varie au jour le jour, au gré des arrivages. Il se fournit auprès de petits producteurs franciliens ou dans son potager familial dans l’Oise, en fruits et légumes frais (blettes, pommes de terre, groseilles etc.). A la carte, il est possible de déguster des ris de veau braisés, carottes et réglisse, ou un soufflé au Grand Marnier accompagné de caramel au beurre salé.


Ouvert du lundi au vendredi de 12 h 30 à 14 h 30.
Fermé le samedi et le dimanche.
Menu Déjeuner : 19 euros / Menu Dîner : 32 euros.

 

Le Pantruche
3, rue Victor Massé
75009 Paris
Tél. : +33 (0)1 48 78 55 60
Métro : Pigalle (lignes 2 et 12) ou Notre Dame de Lorette (ligne 12).
www.facebook.com/LePantruche




L’Epi Dupin

Haut lieu de la bistronomie parisienne depuis 1995, l’Epi Dupin se fournit auprès de producteurs locaux.
Ouvert par le Chef François Pasteau, ce restaurant mise sur des poissons issus de la pêche durable, sur des produits de saison, récupère ses huiles et tri ses biodéchets. Des gestes qui sont effectués dans le but d’éviter le gaspillage alimentaire et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. A la carte, la mousseline de patate douce au citron et tempura de harengs vaut le détour, tout comme les blettes au condiment moutardé et paleron de bœuf fondant. En dessert, on succombe à la tartelette amandine aux prunes et sorbet rhubarbe.



Ouvert le lundi de 19 h à 23 h, et du mardi au vendredi de midi à 15 h et de 19 h à 23 h.
Fermé le samedi et le dimanche.
Menus à 28, 39 et 52 euros.

 

L’Epi Dupin
11, rue Dupin
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 22 64 56
Métro : Sèvres-Babylone (lignes 10 et 12) ou Rennes (ligne 12).
www.epidupin.com

 



Le Bichat

Cette cantine 100 % bio est idéalement située dans le quartier du canal Saint-Martin. Elle prône la slow food en utilisant des ingrédients de saison issus de l’agriculture biologique, produits le plus possible localement en Ile-de-France. Ici, tout est fait maison jusqu’à la citronnade proposée en libre service. A la carte, l’on retrouve aussi bien une soupe végétarienne et sans gluten qu’une bière pression et des vins bio. Le best-seller du Bichat demeure son bol à base de riz, de légumes cuits, de crudités, avec en supplément du porc, de l’œuf, du poulet ou du maquereau.

 

Ouvert tous les jours de 9 h à 23 h.
Bol : 7 à 10 euros.

 

Le Bichat
11, rue Bichat
75010 Paris
Tél. : +33 (0)9 54 27 68 97
Métro : Goncourt (ligne 11) ou République (lignes 3, 5, 8, 9 et 11).
www.lebichat.fr



Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections