Expositions

Le Fresnoy, une école au service de la création

fresnoyL’école d’art et de cinéma à la renommée d’excellence Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains s’invite à la Bibliothèque nationale de France le temps d’une exposition dans la galerie des donateurs.

Toute la production de l’établissement qui comprend plus de six cent films réalisés entre 1998 et 2013 a été confiée à la BnF, après que Le Fresnoy lui en ait fait don. L’exposition qui court en mars et avril 2015 propose de montrer une partie de son fonds artistique qui couvre tous les domaines de création, à travers une sélection emblématique d’œuvres qui représente le mieux l’esprit qui se dégage de l’école d’art. Une manière de voir aussi l’intensité de l’activité d’expérimentation et de recherche du Fresnoy, d’où sortent chaque année une cinquantaine d’œuvres uniques réalisées par de jeunes artistes du monde entier.

 

 

 

 

 

Le Fresnoy, mémoire de l’imagination, du 3 mars au 12 avril 2015
Bibliothèque nationale de France - Site François Mitterrand
Quai François Mauriac
75013 Paris
+33 (0)1 53 79 59 59
bnf.fr

Crédit photo : Une vie radieuse.   © Meryll Hardt.  © Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains (DR). Capture d’écran film de la donation Le Fresnoy.

17ème édition du Printemps des Poètes

Le printemps des poètesDu 7 au 22 mars 2015, Paris va vivre au rythme de la poésie. Dans divers lieux culturels de la capitale (bibliothèques municipales, Musée des Lettres et Manuscrits, lieux d’art), des artistes vont se relayer pour faire découvrir ce genre littéraire au plus grand nombre.

Cette nouvelle édition a pour thème « L’insurrection politique », l’occasion de pénétrer dans les univers de poètes de la Résistance, de la Beat Génération ou de la négritude, ou encore, de dadaïstes ou de surréalistes. Parmi eux, l’on peut citer : Taslima Nasreen, Armand Gatti, Nazim Hikmet, Yannis Ritsos, Ingrid Jonker, Antonin Artaud ou encore, Charlotte Delbo. Le festival revient aussi sur l’œuvre de Robert Desnos, poète insurgé qui fut résistant puis déporté dans le camp de Terezin, où il mourut le 8 juin 1945.

Le Printemps des Poètes, c’est aussi le moment de s’amuser à travers des activités insolites comme le Bal poétique francophone qui sera donné le 13 mars prochain à la Maison des Métallos. Ce bal populaire sera ponctué de poèmes principalement issus du répertoire poétique francophone, qui seront récités à haute voix pendant que les danseurs seront sur la piste.

 

 

 

 

Le Printemps des Poètes, du 7 au 22 mars 2015
Bal poétique francophone, le 13 mars 2015 de 20 h 30 à minuit.
printempsdespoetes.com 

La Maison des Métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tél. : +33 (0)1 48 05 88 27
Métro : Couronnes ou Ménilmontant (ligne 2), ou Parmentier (ligne 3).
maisondesmetallos.org

Crédit photo : © Illustration originale de Florence Jacob.

Decouflé fait danser l’œuvre de David Bowie

wieboInaugurée en janvier 2015, la Philharmonie de Paris concocte un programme d’ouverture aux petits oignons avec des événements qui risquent d’être marquants.

Parmi ceux-ci, le spectacle WieBo de Philippe Decouflé lance les festivités dédiées à l’artiste mythique David Bowie dès le 3 mars, même jour que la présentation de l’exposition très attendue David Bowie is. Se situant entre le concert et la performance, la création du chorégraphe met en scène un univers glam rock qui s’attache à faire ressortir toutes les facettes de Bowie.

Pour évoquer la légende, musiciens, chanteurs, performeurs et danseurs sont mobilisés dans ce spectacle joyeux qui balaie l’œuvre de Bowie en quinze chansons. Les chanteuses Sophie Hunger, Jehnny Beth (Savages) et Jeanne Added sont les voix de ce cabaret rock dans lequel se croisent les danseurs de la Compagnie DCA et les artistes de cirque qui avaient déjà collaboré avec Decouflé aux spectacles du Cirque du Soleil.

 

 

 

 

WieBo, du 3 au 8 mars 2015
Philharmonie de Paris
221 avenue Jean Jaurès
Paris 19e
Tél. : +33 (0)44 84 44 84
philharmoniedeparis.fr

Crédit photo : Affiche de Wiebo, concert-performance hommage à David Bowie.Mise en scène de Philippe Decouflé. © Photo : Elene Usdin.

Bonnes adresses

L’Adalie : bistrot raffiné et romantique

L'AdalieL’Adalie est un charmant bistrot niché à deux pas du jardin du Luxembourg, juste en face de l’école Ferrandi.

Ouvert par deux amis, Alexandre Taittinger et Charles César d’Amat, cette adresse gourmande propose de découvrir la cuisine du jeune Chef Emeric le Puil, ancien cuisinier du restaurant étoilé Au Comte de Gascogne à Boulogne (92). L’Adalie sert une cuisine française traditionnelle et généreuse : ris de veau croustillant, filet de biche (en saison), saucisson brioché, ou encore, cabillaud sauvage.

Tous les desserts sont réalisés par le second, Robin Pasquier ; les tartes tatin et citron étant des valeurs sûres de la maison. On aime l’esprit raffiné du restaurant avec ses élégantes banquettes rouges moelleuses et ses lustres d’inspiration Art déco, qui se prête volontiers à un dîner en tête-à-tête.

Ouvert du mardi au samedi de midi à 14 h, puis de 19 h 30 à 22 h.
Fermé le dimanche et le lundi.
Formules Midi à 18 et 22 euros.

 

 

L’Adalie
33, rue de l’Abbé Grégoire
75006 Paris
Tél. : +33 (01 42 22 66 09
Métro : Saint-Placide (ligne 4) ou Rennes (ligne 12).
contact@ladalie.fr 
ladalie.fr 

Crédit photo : © L’Adalie

La Petite Mangerie : le bar à tapas du Marais

La Petite MangerieAnnexe de La Mangerie rue de Jarente, La Petite Mangerie qui a ouvert ses portes en février dernier dans le Haut Marais à Paris, est à la fois un bar à tapas et à vin.

Conçu tout en longueur, ce restaurant de poche dispose d’une décoration originale composée de touches de verdure aux murs et sur les tables, de coussins aux imprimés colorés, d’un long bar, et de tabourets industriels patinés par le temps. A déguster : des tapas froides comme de l’espadon mariné au pavot ou de la burrata selon la saison.

La Petite Mangerie propose aussi des assiettes à partager (gouda à la truffe, mortadelle bio etc.), ainsi que des gourmandises pour conclure le repas par une note sucrée (petit pot de crème chocolat, litchi et gingembre). En prime, l’établissement dispose d’une très belle cave à vin, dont certaines références sont présentées dans une jolie bibliothèque en bois directement dans la salle. Un lieu qui devrait plaire aux amateurs de belles et bonnes choses.


Ouvert du mardi au dimanche, de midi à minuit.
Tapas à partir de 7 euros.

 


La Petite Mangerie
5, rue de Bretagne, 75003 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 77 11 63
Métro : Filles du Calvaire ou Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).
contact@la-mangerie.com 
la-mangerie.com 

Crédit photo : © Philippe Servent

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections