Expositions & Spectacles

Ceramix : quand l’art céramique s’expose à Paris

ceramix-maison-rouge-cite-sevresL’exposition Ceramix est issue de la collaboration de trois grands lieux d’art européens : La Maison Rouge à Paris, la Cité de la céramique à Sèvres (92) et le Bonnefanten Museum de Maastricht aux Pays-Bas.

Cette importante rétrospective présente 250 objets réalisés en céramiques par une centaine d’artistes représentant 25 nationalités, et ce entre le XXe et le XXIe siècle. A la fois chronologique et thématique, cet événement dévoile les différentes évolutions de cet art, en commençant par ses précurseurs, à l’image d’Auguste Rodin et Paul Gauguin. S’en suivront de grands artistes comme Pablo Picasso, Juan Miró, André Derain ou encore, Raoul Dufy. On découvre aussi que dans les années 1950 et 1960, la céramique se fait abstraite, jusqu’à devenir un outil contestataire et social dans les années 1990, avec les travaux d’artistes comme les chinois Ni Haifeng et Ai WeiWei, ou l’iranienne Bita Fayyazi. Ceramix est organisée dans deux lieux, à La Maison Rouge et à la Cité de la céramique, simultanément.

 

 

 

 


Exposition « Ceramix, de Rodin à Schütte », du 9 mars au 5 juin 2016.

Horaires Maison Rouge : du mercredi au dimanche de 11 h à 19 h. Nocturne le jeudi jusqu'à 21 h. Plein tarif : 9 euros.
Horaires Cité de la céramique : tous les jours de 10 h à 17 h, sauf le mardi. Plein tarif: 8 euros.
Fermé le 1er mai 2016.


La Maison Rouge
10, boulevard de la Bastille
75012 Paris
Tél. : +33 (0)1 40 01 08 81
Métro : Quai de la Rapée (ligne 5).
www.lamaisonrouge.org 


Sèvres – Cité de la céramique
2, place de la Manufacture
92310 Sèvres
Tél. : +33 (0)1 46 29 22 00
Métro : Pont de Sèvres (ligne 9).
www.sevresciteceramique.fr 

 


Crédit photo : Ceramix - Exposition – Ceramix - ©SDP

3ème édition du F.A.M.E Festival

fame-festivalAvec son festival nommé F.A.M.E, La Gaîté Lyrique réussit à associer le cinéma à la musique.

Pour cette troisième édition organisée du 10 au 13 mars prochain, la salle accueillera des avant-premières, notamment celle de la réalisatrice américaine Zoe R. Cassavetes, pour son dernier long-métrage « Day out of Days ». Elle présentera son œuvre lors de la soirée d’ouverture de l’événement, le jeudi 10 mars 2016. Cette projection sera suivie par un live du duo electro français Scratch Massive, composé de Maud Geffray et Sébastien Chenut, qui a signé la musique du film. D’autres projections seront au programme le vendredi 11 mars 2016, et notamment celles de trois courts métrages : « We chose the milky way » d’Eva Marie Rodbro, « Fanfreluches et idées noires » d’Alexis Langlois, et enfin, « Roxette » de John McManus. Le public pourra aussi participer à des conférences et des rencontres avec les réalisateurs, et à des concerts.

 

 

 

 

F.A.M.E Festival, du 10 au 13 mars 2016.
Live de Scratch Massive : le jeudi 10 mars 2016.
Plein tarif : 12 euros / Tarif réduit : 9 euros. 

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 01 52 00
Métro : Réaumur-Sébastopol (lignes 3 et 4).
gaite-lyrique.net 


Crédit photo : FAME Festival 2016 – Gaîté Lyrique - F.A.M.E 2015 - Nuit SNTWN © Teddy Morellec

Béatrice Massin investit le Théâtre National de Chaillot

patrik-imbert-theatre-national-chaillotSpécialisé dans la danse, le Théâtre National de Chaillot, situé au Trocadéro, accueille la nouvelle création de la chorégraphe Béatrice Massin.

Intitulé « Mass B », ce spectacle de danse contemporaine est interprété sur des extraits de la Messe en si mineur du compositeur Jean-Sébastien Bach. La spécialiste de la danse baroque a choisi ce thème pour exprimer l’art de la fugue, dans un aller-retour énergique entre l’individu et le groupe. Dix danseurs se relaient ainsi sur la scène, dont Bérangère Roussel, Thalia Zilitotis, Rémi Gérard, Lou Cantor ou encore, Edouard Pelleray. Ils évoquent dans leurs mouvements, les sentiments d’abandon et de solitude morale liés à notre société contemporaine. Pour l’anecdote, ce n’est pas la première fois que Béatrice Massin utilise la musique de Bach pour concevoir l’un de ses programmes ; elle le fit précédemment avec « Que ma joie demeure », également présenté à Chaillot.

 

 

 

 



Spectacle « Mass B », du 9 au 18 mars 2016.

Représentations à 19 h 30 ou 20 h 30, selon les dates.
Plein tarif : 35 euros / Plus de 65 ans : 27 euros / 18-27 ans : 13 euros.

 

Théâtre National de Chaillot
1, place du Trocadéro
75016 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 65 30 00
Métro : Trocadéro (lignes 6 et 9) ou Iéna (ligne 9).
theatre-chaillot.fr  



Crédit photo : Mass B – Théâtre National de Chaillot – © Patrick Imbert

Le Salon Vivre Autrement revient pour sa 29ème édition

vivre-autrement-2016S’il y a bien un salon parisien annonciateur du printemps, c’est Vivre Autrement.

Organisé du 11 au 14 mars prochain au Parc Floral de Paris, cet événement s’adresse à tous ceux qui souhaitent adopter un mode de vie à la fois bio, éthique et donc, plus responsable. Cette édition 2016 a pour thème l’humanisme. C’est sur cette thématique actuelle que 400 exposants proposeront au grand public, des astuces et des produits pour mieux vivre, mieux consommer, et mieux se soigner. Les visiteurs auront aussi l’opportunité de participer à des conférences, organisées notamment avec des auteurs, pour comprendre ce qu’est l’humanisme et pour pouvoir l’appliquer dans leur quotidien. Grande nouveauté cette année, le salon aménagera un espace pour des ateliers culinaires. Chaque jour, un continent y sera représenté : l’Afrique, l’Amérique, l’Asie et bien sûr, l’Europe. La cuisine vegan et sans gluten y sera aussi abordée.

 

 

 

 



29ème édition Salon Vivre Autrement, du 11 au 14 mars 2016.
Ouvert de 10 h 30 à 19 h.
Fermeture à 18 h le lundi.
Tarif : 7 euros / Gratuit pour les moins de 25 ans.
www.salon-vivreautrement.com 

 

Parc Floral de Paris
Bois de Vincennes
75012 Paris
Métro : Château de Vincennes (ligne 1).



Crédit photo : Salon Vivre Autrement – Edition 2016 - © DR

Bonnes adresses

Les meilleurs restaurants japonais de Paris

sushi-muratkoc


Pour découvrir toute la richesse de la cuisine japonaise, rendez-vous chez Isami, Kunitoraya ou au Gyoza Bar. Ces restaurants ont tous une spécialité : sushis ultra frais, udon généreux ou gyoza gourmands.


 

 

Crédit photo :Meilleurs restaurants japonais - Paris - © muratkoc / Istockphotos

Isami

Cet établissement niché sur les bords de Seine, sur l’Ile-Saint-Louis, est sans aucun doute le meilleur restaurant japonais de Paris.

Spécialiste du poisson cru, le Chef Katsuo Nakamura réalise des sashimis et autres sushis extra frais, à la découpe fine, tranquillement installé derrière son bar. Isami est une adresse confidentielle, de petite taille. Il vaut donc mieux penser à réserver une table pour être sûr de pouvoir y dîner. Le cuisinier propose aussi d’autres spécialités nippones : salade d’huîtres ou algues fines vinaigrées ou encore, liqueur de prune. C’est assez cher mais on en repart le cœur léger, comme si l’on venait d’effectuer un aller-retour express au Japon.

Ouvert du mardi au samedi de 11 h 30 à 22 h 30.
Fermé le dimanche et le lundi.
Plat à partir de 27 euros.

Isami

4, quai d’Orléans
Rue Intérieure
75004 Paris
Tél. : +33 (0)1 40 46 06 97
Métro : Pont Marie (ligne 7).

Kunitoraya

On aime l’ambiance brute presque new-yorkaise (murs en briques rouges, mobilier industriel) de ce restaurant spécialiste du udon, l’un des plats traditionnels japonais.

Le lieu est minuscule, attendez-vous à devoir jouer des coudes pour manger, mais cela vaut vraiment le détour ! Au menu, Kunitoraya propose un large choix d’udon chauds, servis dans un bouillon à base de sauce miso, accompagné de viande (porc pané au curry, bœuf, palourde etc.) et/ou de légumes ; mais aussi des udon froids.

Ouvert de 12 h 15 à 14 h 30, et de 19 h 30 à 22 h 30.
Fermé le dimanche soir et le lundi.
Udon à partir de 10 euros.

Kunitoraya

5, rue Villedo
75001 Paris
Tél. : +33 (0)1 47 03 07 74
Métro : Pyramides (lignes 7 et 14).
www.kunitoraya.com

Gyoza Bar

Situé dans le très beau passage des Panoramas, où bon nombre de tables branchées ont trouvé refuge, le Gyoza Bar ne propose, comme son nom l’indique, que des gyoza !

Ces petites bouchées légèrement grillées se déclinent à la viande de porc, gingembre, poireau et sont cuites à la minute. Elles se dégustent en une bouchée, accompagnées d’une sauce soja, d’un bol de riz et d’une bière japonaise aromatisée au Sansho (poivre) ou au Yuzu (citron). La salle est minuscule, composée d’un comptoir derrière lequel les cuisiniers s’activent, ce qui donne au lieu une atmosphère simple et chaleureuse.

Ouvert du lundi au samedi de midi à 14 h 30, et de 18 h 30 à 23 h.
12 pièces : 10 euros.

Gyoza Bar

56, passage des Panoramas
75002 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 82 00 62
Métro : Grands Boulevards (lignes 8 et 9) ou Bourse (ligne 3).
www.gyozabar.com

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections