Expositions & Spectacles

Les Chevaliers de la Table ronde

Les Chevaliers de la Table Ronde Athenee Theatre Louis Jouvet

Du 16 décembre 2016 au 7 janvier 2017, l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet s’empare de l’un des classiques de la littérature : « Les Chevaliers de la Table ronde ». 


C’est le metteur en scène Pierre-André Weitz qui revisite ce chef-d’œuvre pour en faire une épopée musicale moderne et décalée. Porté par la Compagnie Les Brigands, cet opéra bouffe du compositeur français Louis-Auguste-Florimond Ronger dit Hervé (1825-1892) a été présenté en France et en Italie. Il raconte l’histoire de Lancelot, Mélusine, Médor et Totoche, des personnages mythiques du Moyen-Age, à un détail près… Sur scène, les comédiens sont habillés de tenues de foot, certains portent des baskets. Tous sont des caricatures des hommes et femmes de l’époque, entre cupidité, jalousie etc.

 

 


« Les Chevaliers de la Table ronde », du 16 décembre 2016 au 7 janvier 2017.
Représentations à 16 h, 19 h ou 20 h selon les dates.
Tarifs : entre 12 à 45 euros la place.

 

Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Square de l'Opéra Louis-Jouvet
7, rue Boudreau
75009 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 05 19 19
Métro : Opéra (lignes 3, 7 et 8) ou Havre-Caumartin (lignes 3 et 9) ou Auber (RER A).
www.athenee-theatre.com

 


Crédit photo : Les Chevaliers de la table ronde – Athénée Théâtre © Guillaume Bonnaud


Les automates farfelus de Gilbert Peyre

Exposition Gilbert Peyre Dans Son Atelier Aubervilliers Aout 2016

Jusqu’au 26 février 2017, la Halle Saint-Pierre accueille les automates farfelus de Gilbert Peyre, à l’occasion d’une exposition éponyme. Cet événement a été pensé comme un spectacle ou une performance, où les œuvres prennent vie entre esthétique foraine et technologie de pointe. 


Car cet artiste hors du commun façonne à partir de matériaux ou d’objets récupérés, des automates à la fois étranges et poétiques, qui, d’un coup d’électricité, d’électronique, de pneumatique ou de mécanique, prennent vie, jusqu’à devenir les protagonistes d’un conte merveilleux et cruel. Pour concevoir ses travaux, Gilbert Peyre fait appel à des objets jugés obsolètes face aux progrès techniques. Grâce à son génie, ils sont réhabilités, bien loin de leur usage premier ! Une rétrospective qui ravira aussi bien les petits que les grands.



 



Exposition « Gilbert Peyre, l’électromécanomaniaque », du 16 septembre 2016 au 26 février 2017.
Ouvert du lundi au vendredi de 11 h à 18 h, le samedi de 11 h à 19 h, et le dimanche de midi à 18 h.
Plein tarif : 9 euros / Tarif réduit : 7 euros.

 

Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 58 72 89
Métro : Anvers (ligne 2) ou Abbesses (ligne 12).
www.hallesaintpierre.org/


 

Crédit photo : Gilbert Peyre – Halle Saint Pierre
Gilbert Peyre dans son atelier d’Aubervilliers, août 2016
Photo : © F.Beddok


 

Le Magicien des codes

Objet Phare Bleriot Musee Arts et MetiersDepuis le 13 décembre dernier et ce jusqu’au 12 mars 2017, le musée des Arts et métiers met à l’honneur la vie et l’œuvre de Claude Shannon (1916-2001), à l’occasion de l’exposition-dossier « Le Magicien des codes ». 


Mathématicien-ingénieur américain, il est considéré comme le pionnier de l’informatique. Il a été l’un des premiers à étudier le traitement de l’information. 70 années plus tard, ses découvertes influencent encore les technologies qui nous entourent, des téléphones portables aux courriers électroniques, des réseaux mobiles aux réseaux WiFi. Tout au long du parcours de la rétrospective, des animations interactives et des audiovisuels attendent les visiteurs, qui peuvent ainsi mieux comprendre et expérimenter l’histoire des sciences de l’information et de la communication.

 

 

 



Exposition « Le Magicien des codes », du 13 décembre 2016 au 12 mars 2017.
Ouvert du mardi au mercredi de 10 h à 18 h, le jeudi de 10 h à 21 h 30, et du vendredi au dimanche de 10 h à 18 h.
Fermé le lundi et le 25 décembre 2016.
Plein tarif : 8 euros / Tarif réduit : 5,50 euros.

 

Musée des Arts et Métiers
60, rue Réaumur
75003 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 01 82 00
Métro : Arts et Métiers (lignes 3 et 11).
www.arts-et-metiers.net

 


Crédit photo : Le Magicien des codes - Exposition
Objet phare : Le blériot 11
©Musée des arts et métiers/SV

Bonnes adresses

Chez La Vieille : le bistrot de Daniel Rose et Stephen Starr

Restaurant Chez La Vieille

Derrière ce nom insolite se cache le nouveau bistrot du Chef et propriétaire du Spring à Paris, Daniel Rose, et du restaurateur américain Stephen Starr 

Ensemble, ils ont souhaité reprendre cette adresse historique qui fut ouverte en 1958 dans le quartier des Halles. Chez La Vieille propose une cuisine traditionnelle française simple. Ainsi, à la carte l’on retrouve les fameux harengs pommes à l’huile, une blanquette de veau, des rognons, ou encore, des rillettes de sardines au beurre d’algue, du far aux pruneaux ou du riz au lait aux pralines roses, pour ne citer que quelques plats. Côté décoration, on apprécie l’atmosphère cosy du lieu avec ses murs bleu nuit, ses banquettes violettes et ses tables noires. La rénovation du restaurant a été confiée à l’architecte Elliott Barnes.





Ouvert de midi à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30.
Plat : à partir de 15 euros.

 

Chez La Vieille
1, rue Bailleul
75001 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 60 15 78
Métro : Louvre-Rivoli (ligne 1).
www.chezlavieille.fr

 

 

Crédit photo : Chez La Vieille - Restaurant
© Jean-Marie Heidinger



Tous : le restaurant néo-gastro du 9ème

Restaurant Tous Paris

C’est dans le 9ème arrondissement de Paris qu’Aude Bourguignon et Mathieu Darmont ont décidé d’ouvrir leur établissement nommé Tous. Ici, ils proposent une cuisine concoctée à partir de produits frais et de saison, sous la houlette du jeune Chef Jérôme Moinard, formé par Rémi Lebon et Pierre Sang.  

Depuis septembre dernier, il propose des mets créatifs à l’image du paleron de bœuf confit 8 h, accompagné de lardons, champignons, et d’une sauce au vin rouge et au chocolat. Sinon, il y aussi le risotto noir aux copeaux de Beaufort et chips de topinambour, ou le chorizo en cassolette et champignons de Paris. Le dessert est proposé sous la forme d’un chariot, avec plusieurs choix de gâteaux faits du jour, à volonté. On apprécie également la décoration de Tous, avec des touches graphiques et colorées, signée par le cabinet Bateaumagne.






Ouvert du lundi au vendredi de midi à 14 h 30 et de 19 h 30 à 22 h 30.
Fermé le samedi et le dimanche.
Le restaurant est fermé la semaine du 26 décembre 2016.
Formules midi à 17 et 22 euros.

 

Restaurant Tous
6, rue Lamartine
75009 Paris
Tél. : +33 (0)1 45 96 04 56
Métro : Cadet (ligne 7).
www.restaurant-tous.com

 



Crédit photo : Tous - Restaurant © TOUS Restaurant


Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections