Paris Worlwide/Culture

Une vision partagée



Entre les peintres français André DerainBalthus et le sculpteur suisse Alberto Giacometti, l’amitié ressembla à une osmose. Ces figures de l’art moderne se rencontrèrent au début des années 1930 en fréquentant le milieu des surréalistes.

Ils partagèrent très vite la vision intense d’un art révélateur d’une réalité « merveilleuse ; inconnue » (Giacometti) certes à portée de main, mais « travaillée par les forces obscures de la matière » (Derain).

Leurs styles respectifs s’enrichirent de leurs échanges, et leur affection de leurs expériences. Pour la première fois, leurs oeuvres sont rassemblées dans un même espace pour un parcours explorant les entrelacs d’une profonde communauté esthétique.

Métissages figuratifs et primitivistes, paysages interrogeant le néoclassicisme, échappées dans les champs de l’onirisme et du fantasme, etc. : ces trois libres-penseurs ont décuplé leurs forces ensemble et régénéré leur époque.



Derain, Balthus, Giacometti
Jusqu'au 29 octobre
Musée d'Art moderne
11, avenue du Président Wilson, Paris 16e (01 53 67 40 00)
www.mam.paris.fr
Lire l'intégralité de Paris Worldwide