Un gigantesque coffre-fort pour œuvres d’art va ouvrir à Paris-Le Bourget

Un centre de conservation unique en France ouvrira en 2020 à deux pas de l’aéroport d’affaires de Paris-Le Bourget. Il permettra aux musées, galeristes ou collectionneurs d’entreposer leurs collections dans des conditions maximales de sécurité.




Un centre de conservation pour œuvres d’art à Paris-Le Bourget



Le 25 janvier 2018, la première pierre du centre de conservation d’œuvres d’art a été posée sur la plateforme de Paris-Le Bourget, en présence d’Augustin de Romanet, le PDG du Groupe ADP.

Dès 2020, ce bâtiment hors du commun permettra aux propriétaires d'œuvres d'art et aux professionnels du secteur de stocker des objets d'art : tableaux de maître, robes dessinées par des grands couturiers ou encore œuvres d'art contemporain. Avec une surface de de stockage de plus de 24 000 m2, répartie sur 4 niveaux, il permettra aussi aux musées en rénovation de stocker leurs collections pendant toute la durée des travaux.

Des conditions de conservation uniques

Grace à des technologies innovantes, habituellement utilisées en microélectronique ou en pharmaceutique, les conditions de conservation et de stockages des œuvres seront exceptionnelles. Ainsi la température et l'hygrométrie des salles seront contrôlées et maintenues à valeurs constantes et l’ensemble des salles seront préservées de la poussière grâce à des sas et des systèmes de surpression. Les pièces seront aussi protégées du risque d'incendie par un système d'hypoxie, qui enlève l’oxygène de l’air, empêchant la production de flammes.

Construit avec la société André Chenue, spécialisée dans le transport et la conservation d'œuvres d'art, le constructeur GSE et GBL Architects, ce bâtiment sera le premier en France a avoir été conçu nativement pour la conservation, la protection et la logistique des œuvres d'art au service des musées et des grandes collections privées. 


Un rayonnement à l’international

Pour Augustin de Romanet, « ce projet participe du rayonnement de la place parisienne dans le monde de l’art et contribue au développement économique et culturel du Grand Paris ».

Ce nouveau site facilitera également le transport d'œuvres d'art par voie aérienne, notamment pour des échanges entre musées.