1ère édition du forum Fresh sous le thème "des transports de produits frais"

Comment faire de Paris-Charles de Gaulle la plateforme de référence en Europe pour le transport des produits frais ? Telle était la thématique principale de ce premier forum organisé le 16 janvier par l'ACFA (Air Cargo France Association). Au cœur des échanges, le transport des produits périssables.



Présentation forum Fresh 2019
Conférence Forum Fresh 2019
Portrait forum Fresh 2019

Le marché des produits frais (fruits, légumes, poissons, fruits de mer etc) connait une progression moyenne d'environ 8% par an. La demande mondiale ne cesse de croître, et l'engouement pour une nourriture plus saine et naturelle participe largement à cette frénésie de consommation.


Pour tenter de répondre aux nombreuses problématiques liées au transport des produits frais, de nombreux acteurs de la logistique et du cargo avaient répondu présent, certains étaient même venus d'Amérique latine, du Nord et d'Afrique.


Une harmonisation des contrôles à l'import au niveau européen est en cours

Du point de vue réglementaire et sanitaire, la DGAL (Direction générale de l'alimentation), a rappelé l'importance des contrôles sanitaires et phytosanitaires, tout en insistant bien sur le fait que contrairement à des idées reçues, la France n'est pas plus stricte en matière de contrôles puisque le nombre d'interceptions est quasi-identique par rapport à bon nombre de pays européens. Il faut également savoir qu'une partie des interceptions sont liées à la mouche du fruit, vecteur de contamination particulièrement nuisible pour les productions fruitières. Une harmonisation des contrôles à l'import au niveau européen est en marche, ainsi que la mise en place d'un système de certification à l'exportation dès cette année.


IATA souhaite développer une certification FRESH

Du côté des importateurs, le grand défi passe par une meilleure maîtrise de la chaîne du froid car il est vital d'avoir le parcours le plus fluide possible, les produits périssables ayant une durée de vie limitée. De leur point de vue, Les aéroports et les compagnies aériennes sont identifiés comme des maillons vulnérables dans la chaîne de conservation. Le secteur du fresh déplore ainsi chaque année de nombreuses pertes sur l'ensemble de ces marchandises, dès lors que la chaîne du froid subit plusieurs excursions de température d'un bout à l'autre du transport. Aussi, afin d'harmoniser les standards et les procédures globales, l'IATA souhaite développer une certification FRESH, permettant de sécuriser et standardiser durablement les process.


Air France Cargo a rappelé que la France accuse un retard important sur le marché des produits frais dans l'UE, puisqu'elle ne représente que 6% des exports et 8% des imports (hors fleurs), comparativement avec la Hollande qui affiche respectivement  25% des exports et 32% des imports, et souligne le besoin d'avoir un trafic qui corresponde aux ambitions de ce marché.


Faire de Paris-Charles de Gaulle une référence sur le marché "fresh"

Groupe ADP a mis en avant  les réelles capacités de croissance de Paris-Charles de Gaulle, de l'ordre de 50 à 70 %. Les plateformes parisiennes sont situées dans un bassin de 25 millions de consommateurs dans un rayon de 2 heures autour de Paris. Ces atouts doivent permettre d'élaborer un plan ambitieux pour faire de Paris-Charles de Gaulle une référence sur le marché "fresh". Mais le gestionnaire d'aéroports a rappelé que dans un contexte de concurrence internationale exacerbée entre aéroports, une mobilisation générale était primordiale. Quant aux leviers à mettre en place, une meilleure connaissance du secteur couplée à une expression de besoin précise et collégiale de l'ensemble des opérateurs sont vitales pour le développement d'infrastructures spécialisées et mutualisées. 


Le saviez-vous ?