L'activité cargo à Paris-CDG
au service de la santé et de l'économie



Si dans le contexte de la pandémie du Coronavirus-Covid19, la chute du trafic aérien a durement frappé le transport des passagers, l'activité cargo à Paris-Charles de Gaulle démontre une remarquable capacité de résilience et continue d'acheminer les marchandises indispensables à l'industrie française et aux ménages franciliens. 




Une activité fondamentale pour le fonctionnement
de l'économie et la continuité du pays


L'arrêt de la quasi-totalité des vols passagers dans le contexte actuel aurait pu peser fortement sur la capacité de transport des marchandises (dont près de 60% voyagent dans les soutes des avions passagers et 40% dans les soutes d'avions tout cargo). C'était sans compter la capacité d'adaptation des acteurs de la filière. Plusieurs compagnies aériennes ont adapté leur offre avec des avions "ferry", c'est-à-dire des avions passagers dont les soutes sont entièrement remplies de marchandises. 

En effet, la demande de transport de marchandises par avion demeure élevée, notamment pour les produits frais et denrées périssables, les biens manufacturés à forte valeur ajoutée (produits de luxe, pièces pour l'industrie...), les produits pharmaceutiques et les équipements de protection directement liés à la lutte contre la pandémie (masques, blouses, matériel de dépistage, gel hydroalcoolique). Pour tous ces produits, l'acheminement rapide par avion est un élément clé. 

Une mobilisation forte entre tous les acteurs


Face à la crise, l'ensemble la communauté cargo de Paris-Charles de Gaulle travaille main dans la main. Les transitaires, les handlers, les compagnies aériennes, la Direction des douanes et de l'aviation civile (DGAC), assurent la continuité des opérations de fret aérien, fluidifient au maximum les opérations et facilitent l'accès des produits sanitaires indispensables à la lutte nationale contre l'épidémie.

90%
du fret aérien français transite par Paris-CDG
80
postes avions uniquement dédiés aux vols cargo
2,1 M
de tonnes de fret et courrier

Paris-CDG, premier aéroport européen en matière de cargo 



Environ 90% du fret aérien français en volume transite par Paris-Charles de GaulleEn 2019, l'aéroport a retrouvé sa place de leader européen cargo avec 2,1 millions de tonnes de fret et courrier opérés.
En outre, il dispose d'une « cargo city » unique avec 700 000 m² de bâtiments (entrepôts logistique, centres de tri, gares de fret) et 80 postes avions uniquement dédiés aux vols cargo sur 300 hectares d'un seul tenant.

Ces actifs majeurs permettent ainsi au Groupe ADP de mettre en œuvre une stratégie tournée vers le développement de nouveaux marchés et la reconquête des flux industriels français à l'export, trop souvent camionnés vers d'autres aéroports européens.




Sous la conduite du Groupe ADP, TLF (association des transitaires et commissionnaires en transport), le Sycaff (Syndicat des compagnies aériennes de fret en France), les douanes, Iata (International Air Transport Association) se sont associées pour la mise en œuvre de mesures d'urgence afin d’assurer un relai d'information ainsi qu'une sensibilisation efficace des services de l'Etat en vue de la continuité de l'activité du cargo.