De l'innovation pour inventer une nouvelle façon de voyager

Publié le 9 juin 2020




Le Groupe ADP met en œuvre
un nouveau standard sanitaire international
pour prendre l'avion



Paris-Charles de Gaulle est parmi les premiers aéroports européens à expérimenter les mesures recommandées par l'EASA (Agence européenne de sécurité aérienne). En complément, l'aéroport lance plusieurs vols tests de  « corridors sanitaires » à grande échelle. 



Paris-CDG : premier aéroport à s'engager auprès de l'EASA


L'aéroport Paris-Charles de Gaulle compte parmi les dix premiers acteurs du transport aérien à mettre en place les recommandations formulées par l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) et l'European Center for Disease Prevention and Control (ECDC). Ces mesures, largement déployées au sein de l'aéroport depuis début mai 2020, ont permis à l'EASA et à l'ECDC d'établir une liste pragmatique de recommandations destinées à assurer la sécurité sanitaire des passagers, mais aussi des personnels aéroportuaires, parmi lesquelles le respect de la distanciation sociale à toutes les étapes du parcours, le renforcement des procédures de nettoyage et désinfection, le port du masque chirurgical obligatoire, le respect des mesures d'hygiène, etc. 

Un retour d'expérience auprès de l'EASA est effectué pour évaluer l'organisation, sur le terrain, des recommandations et contribuer à ce qui aboutira à un nouveau standard de mesures sanitaires au niveau européen, voire international. La dimension psychologique et le ressenti des voyageurs face à ces nouvelles mesures font également l'objet d'un retour d'expérience.




Grâce au travail effectué avec l'EASA, le Groupe ADP et toutes les autres parties prenantes à ces vols-test accompagnent aujourd'hui les autorités gouvernementales dans la reprise du trafic aérien, crucial pour la connectivité et le tourisme, ainsi que le redémarrage des économies nationales.
Augustin de Romanet
Président–Directeur général du Groupe ADP

« Corridors sanitaires » : tests avec les compagnies aériennes


Les « corridors sanitaires » doivent permettre d'appliquer, en cohérence, les mêmes mesures sanitaires, d'un bout à l'autre de la chaîne, et ce afin de restaurer en toute sécurité la connectivité aérienne. Ces derniers garantissent ainsi aux territoires desservis que les passagers n'ont pas de symptômes de Covid19 au départ et qu'ils ne seront pas exposés au virus pendant leur voyage grâce à l'adoption des recommandations de l'EASA. Ces mêmes passagers sont recontrôlés en ce sens à leur arrivée.

L'ensemble de ces mesures est donc harmonisé entre le point de départ et d'arrivée, et certifie qu'à chaque étape du voyage, les standards de sécurité sanitaire sont respectés et ne font courir aucun risque.

Des vols-tests de corridors sanitaires ont été organisés entre Paris et La Réunion, destination soumise à quatorzaine. Ces expérimentations impliquent non seulement les deux aéroports, mais des compagnies aériennes partenaires – Air Austral et Air France –, ainsi que la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) et les autorités sanitaires.




Caméras thermiques,
dispositif de vérification de température par pistolet sans contact et tests


Dans la mesure où tous les passagers arrivant à Paris doivent pouvoir bénéficier d'une prise de température à l'arrivée et se voir proposer, si besoin, une prise en charge sanitaire (possibilité le cas échant de pratiquer un test PCR Covid19), le Groupe ADP a déployé des caméras thermiques, en salles de livraison bagages, couplées à un dispositif de vérification par pistolet à température sans contact. Une mesure qui s'ajoute à un dispositif plus large mis en place afin de rassurer davantage les passagers et limiter la circulation du virus à l'arrivée en France. 

 

En effet, tout au long du parcours à l'aéroport, outre des modalités de contrôles au départ, mises en place par les compagnies aériennes (comme la prise de température à l'embarquement et la déclaration d'absence de symptômes du Covid19), le Groupe ADP a déjà déployé de nombreuses mesures et adapté ses process : port du masque obligatoire, signalétique afin de faire respecter la distanciation sociale (1 mètre), 40 distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique, renforcement des procédures de désinfection et nettoyage avec un produit virucide, adaptation des procédures au contrôle de sûreté pour limiter les contacts physiques. Le tout avec toutes les précautions d'usage nécessaires quant au respect des données personnelles et des libertés publiques. 

 




Le Groupe ADP, premier groupe aéroportuaire mondial à déployer les recommandations de l'EASA


Fort de son réseau international, le Groupe ADP souhaite jouer un rôle prépondérant en étendant l'adoption des recommandations de l'EASA à plusieurs autres de ses aéroports internationaux : Zagreb en Croatie ; Ankara Esenboğa, Izmir, Bodrum, Antalya en Turquie ; Skopje en Macédoine du Nord ; Tbilisi en Géorgie ; Riga en Lettonie ; Amman en Jordanie ; Sir Seewoosagur Ramgoolam à l'Ile Maurice ; Antananarivo à Madagascar ; Nuevo Pudahuel à Santiago du Chili. 


Covid19 : Toutes les mesures sanitaires pour faire voyager les passagers en toute sécurité