Gestion de l'énergie


En octobre 2014, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a achevé la publication de son 5e rapport d’évaluation. Trois messages clés sont à retenir : le changement climatique est une réalité, son origine anthropique est avérée, il est possible d’agir pour stabiliser le réchauffement à un niveau non dangereux pour la société.
Paris Aéroport a fait depuis plusieurs années de la réduction de son empreinte carbone l’un des piliers de sa politique environnementale avec des objectifs chiffrés ambitieux :
• - 65% d’émissions de CO2 par passager par rapport à 2009 
• 15% d’énergie renouvelable dans la consommation interne d'énergie.

Pour arriver à ces résultats Paris Aéroport a développé des énergies renouvelables telles que :

La géothermie :
 
Depuis 2010, profitant d'un aquifère de 74°C à 1800m de profondeur, l'aéroport de Paris-Orly a vu 40% de ses besoins en chauffage couverts par l'installation d'une centrale géothermique. Elle permet d’éviter le rejet de 9000 tonnes de CO2 par an. A termes 100% des besoins en chaleur des terminaux seronts couvert par ce biais. 

La biomasse :
 
Grâce à des déchets organiques, tels que le bois de scierie ou de forêts gérées durablement, Paris Aéroport produit 25% des besoins en chaleur de l'Aéroport Paris Charles de Gaulle. C'est aussi l'équivalent de 18 000 tonnes de CO2 qui ne sont pas rejetées dans l'atmosphère.

La centrale solaire :
 
En 2013, Paris Aéroport s'est doté d'une centrale solaire qui fournit l'ensemble des besoins énergétiques de la maison de l'environnement et du développement durable de Paris-Charles de Gaulle.

ferme-solaire


Pour Paris Aéroport gérer l’énergie c’est aussi en consommer moins, pour cela Paris Aéroport construit et rénove ses bâtiments selon des normes de Haute Qualité Environnementale.
Par exemple, le hall d'embarquement M du terminal 2E consomme environ 20% d'énergie en moins. 


Groupe et stratégie