Le 16 décembre dernier, la Fondation du Groupe ADP a célébré ses cinq ans au Musée du quai Branly. Partenaires institutionnels, associations, élus, fondations d'entreprise, collaborateurs du Groupe ADP… L'ensemble de son écosystème avait été convié à cette soirée, en présence du PDG du Groupe ADP, Augustin de Romanet, d'Augustin Trapenard, journaliste  et parrain de l'association Bibliothèques sans Frontières, et de Moussa Sissoko, footballeur professionnel, parrain des tournois de football Coupe Paris-Aéroport Roissy et Orly. L'occasion de dresser le bilan du premier quinquennat.



"La Fondation ne serait pas ce qu'elle est sans l'implication exemplaire des collaborateurs du Groupe ADP", soulignait Laure Kermen-Lecuir, déléguée générale de la Fondation du Groupe. Plus de 600 collaborateurs engagés, 278 projets soutenus, plus de 486 500 personnes bénéficiaires… Le bilan de la fondation du Groupe ADP est éloquent depuis 2015.

Parce que la connaissance est un enjeu fondamental, la Fondation a inscrit l'éducation au cœur de son engagement citoyen. Ainsi, depuis sa création, elle agit en faveur de la prévention et de la lutte contre l'illettrisme et le décrochage scolaire. Des enjeux majeurs pour les territoires classés en "politique de la ville" et abritant des populations particulièrement jeunes et fragiles.

"Nous allons accentuer nos efforts en amplifiant nos actions et nos soutiens aux associations engagées dans la lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire", a déclaré Augustin de Romanet. "Aussi, nous avons décidé d’augmenter de 50 % le budget de la Fondation d’entreprise, soit 7,5 millions d'euros."

La Fondation élargira également ses champs d'intervention à des thématiques d'actualité, vecteur de décrochage scolaire, telles que la lutte contre le harcèlement scolaire et le cyber-harcèlement.