Paris-CDG change



1er Hub européen, l'aéroport Paris-Charles de Gaulle accueillera à l'horizon 2020 près de 80 millions de passagers.
Nous souhaitons qu'il reste le premier choix de nos clients compagnies et de nos clients passagers du monde entier.
Pour cela nous harmonisons la qualité de service de l'ensemble de nos terminaux et développons les meilleures conditions d'accueil de nouvelles compagnies pour offrir à l'ensemble des passagers toujours plus de destinations, de possibilités de connexions au meilleur prix.




Découvrez les projets majeurs à Paris-Charles de Gaulle






Jonction des Terminaux 2B-2D :
un espace de vie avec une vraie expérience parisienne



Jonction terminaux 2B et 2D Paris-CDG


Ce projet passe par la création d'un bâtiment de liaison des terminaux 2B et 2D, qui regroupera les fonctions de passage aux contrôles de sûreté (Poste d'Inspection Filtrage) pour une meilleure fluidité, des salons et des surfaces commerciales plus modernes et plus agréables répondant aux attentes des passagers.

Au cœur de ce bâtiment, nos passagers pourront trouver une halle gourmande inspirée des marchés et passages couverts tels que le Carreaux du temple, le marché St Quentin, la halle Secrétan ou la galerie intérieure de la cité Argentine.

Cette nouvelle offre de boutiques, de bars et de restaurants offrira une meilleure expérience parisienne de shopping et de restauration (marque renommée, chef français pour gastronomie, environnement décorum, ambiance).

Le Terminal 2B sera complètement réhabilité à l'intérieur comme en extérieur avec le remplacement des façades et notamment l'amélioration de l’efficacité thermique.


Jonction 2B-2D avant travauxVue aérienne des terminaux 2B-2D avant travaux

Liaison-2BD-vue-aérienne-3DVue aérienne des terminaux 2B-2D après travaux



Fin 2020, la capacité d'accueil de gros porteurs au terminal 2B sera augmentée. Avec elle, le nombre de passagers pourra croître et la flexibilité entre les vols Schengen / International sera améliorée sur le futur ensemble T2B-T2D.

77 500
m2 de surface (15 terrains de football)
2 500
tonnes de charpente métallique (1/3 du poids de la Tour Eiffel)
7 500
m2 de surface vitrée (3 pyramides du Louvres)

A propos du Terminal 2B

Le terminal 2B en exploitation depuis 1981, avec des normes de construction datant de1970, a été fermé le 9 avril 2013. Sa réouverture est prévue à la fin de l'année 2020La flexibilité de l'infrastructure permettra à la fois un trafic international et Schengen. Concernant les postes avions au contact il est possible d'accueillir 5 gros-porteurs et 2 moyen-porteurs ou 9 moyen-porteurs. Au large, la capacité est de 7 moyens-porteurs

acces boutiques
Zone commerciale de la jonction des terminaux 2B-2D




Le Groupe ADP s'engage dans un projet de transformation de la plate-forme de Paris-Charles de Gaulle qui favorise la transition écologique


Dans une annonce faite le 11 février 2021, le Gouvernement demande au Groupe ADP de présenter un nouveau projet d'aménagement pour l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle après l'arrêt du projet de Terminal 4. Le Groupe ADP prend acte de cette demande qui est l'une des conséquences de la crise du Covid-19.

Les aménagements contribuant à la transition énergétique de l'aéroport, et du secteur aérien dans son ensemble doivent être repensés au regard de l'accélération des engagements sur l'avion vert, confirmés dans le plan de soutien à l’aéronautique du Gouvernement pour une industrie verte et compétitive du 9 juin 2020. La crise liée à la pandémie de Covid-19 et ses bouleversements ont durablement affecté les perspectives de croissance du trafic, remettant ainsi en cause le calendrier des besoins d'accroissement des capacités d'accueil des passagers de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

Un travail de révision du projet initial avait été engagé ces derniers mois afin de s'adapter aux nouvelles hypothèses de trafic et répondre aux enjeux de transition environnementale du secteur. Ce travail mené par les équipes du Groupe ADP fondera les réflexions à venir sur les défis d'aménagements de la plate-forme de Paris-Charles de Gaulle.

Augustin de Romanet, Président-directeur général du Groupe ADP a déclaré : " Le transport aérien doit accélérer sa transition énergétique. Nous devons en tirer les conséquences dans nos projets futurs. Après la décision de l'Etat de demander au Groupe ADP l'abandon de l'actuel projet de Terminal 4 ainsi que la présentation d'un nouveau projet d'évolution de la plateforme de Paris-Charles de Gaulle, le Groupe ADP engage un temps de réflexion sur les enjeux d'avenir de l'aéroport. Les plateformes parisiennes ont vocation à devenir leaders de l'aviation verte, au service de toutes nos parties prenantes, et notamment des territoires riverains de l'aéroport."

Terminal Paris-Charles de Gaulle


CDG Express :
les passagers rejoindront le coeur de la capitale en 20 minutes



CDGExpress
CDG-Express-Cam

Liaison ferroviaire directe, avec une fréquence d'un train toutes les 15 minutes à partir de 5h du matin et jusqu'à minuit, 7 jours sur 7, le CDG Express permettra à l'horizon 2025, de relier la Gare de l'est à Paris, où il disposera de quais dédiés, au Terminal 2.
 
Les passagers bénéficieront d'une liaison avec adaptée à leurs besoins, rapide, confortable, fiable et connectée. En effet, l'info vol sera disponible en continu sur l'ensemble du trajet des passagers : à Gare de l'est, sur les quais du CDG Express, ainsi qu'à l'intérieur de celui-ci.

Ce projet s'inscrit comme une nécessité à l'heure où la liaison ville-aéroport tient une place de plus en plus structurante dans la qualité du parcours passager. Le CDG Express rapprochera l’aéroport du centre de Paris, pour offrir une proximité au standard des grandes capitales européennes et internationales Il favorisera le report modal en décongestionnant les axes routiers entre Paris et l'aéroport et en proposant une offre de transport plus propre, multimodale et diversifiée.


LE CDG EXPRESS ET LES TRANSPORTS DU QUOTIDIEN : Le 29 mai 2019, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, annonce le report de la mise en service du CDG Express à fin 2025, décision faisant suite aux conclusions du rapport du Préfet de la Région Ile de France, M. Cadot portant sur les travaux de l’axe ferroviaire Paris-Nord. Le scénario retenu permettra de limiter au maximum l'impact sur les riverains et sur les usagers des lignes en exploitation (RER B, Transilien K et TER Paris-Laon).



Un projet global intégrant les accès par la route

Un travail de fluidification du trafic routier devrait être engagé, avec la connexion à l'est de la Francilienne entre la RN2 et l'autoroute A1, qui permettra d'écouler sur le réseau principal plus de 30 % des véhicules (contre environ 20 % aujourd'hui) améliorant et rééquilibrant ainsi l'accès routier à l'aéroport, du côté est.

Le financement du projet

Depuis son décalage à fin 2025, le coût du projet est estimé à 2,2 milliards d'euros. Il est financé à hauteur de 0,4 Md€ par les fonds propres des actionnaires du CDG Express à parts égales (Groupe ADP, SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts et Consignations), et à hauteur de 1,8 Md€ par un prêt de l’Etat autorisé en loi de finances rectificatives pour 2019. Ce prêt de l’Etat sera intégralement remboursé par CDG Express, avec des intérêts.  

 

Un projet qui contribue aussi à l'amélioration des transports du quotidien

Par ailleurs, le montage financier du projet comprend aujourd’hui plus de 500M€ consacrés à la rénovation du réseau existant. En effet, 343 M€ de travaux de régénération des voies du RER B seront financés par CDG Express et 194 M€ pour sa modernisation. 

Le CDG Express répond à un besoin très spécifique auquel il apporte une solution concrète, tout en contribuant au désengorgement du RER B en lui permettant de retrouver sa vocation première de transport du quotidien et de desserte locale.

Le projet est désormais entré dans une phase opérationnelle depuis la signature en février dernier du contrat de concession entre le Gestionnaire d'Infrastructure CDG Express, filiale à parts égales du Groupe ADP, SNCF réseau et de la Caisse des Dépôts et l'État. L'Etat a également signé le contrat d'exploitation du service en juillet dernier avec la société Hello Paris, filiale commune de Keolis et RATP Dev.


Pour plus d'informations, consultez le site CDG Express




Rénovation du Hall L 


Le Hall L est le terminal le plus exploité de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. Afin de le  remettre aux standards internationaux, le Groupe ADP y a entrepris des travaux de rénovation. 
Par la même occasion, l’accueil, l’offre de shopping et de restauration, les espaces d’attente et de services ont été entièrement réinventés pour inviter les passagers à la déambulation et leur laisser un souvenir inoubliable du « savoir-recevoir » parisien. 

hall-L

Une zone commerciale digne des Grands Magasins parisiens 


Placée en vedette au cœur des flux, le design premium de cette zone, inspiré de l'architecture haussmannienne qui fait le charme si particulier des Grands Boulevards, offre le plus bel écrin aux plus grandes marques de luxe. Parfums et cosmétiques, luxe, mode, art de vivre… Les maisons les plus iconiques de la Ville Lumière, concepts et exclusivités, expériences et services d'excellence, rappellent à chaque instant le bouillonnement de la capitale.

22329--190219adp_2EhallL005

Une salle d’embarquement, avec une vue imprenable sur la capitale


Entièrement repensée, elle intègre notamment 3 espaces de services offrant des réponses adaptées aux attentes et besoins des passagers : se reposer, travailler, se divertir… Seul(e) ou à deux, entre amis ou en famille, le voyageur est invité à redécouvrir un aéroport à travers des aménagements au design singulier et parisien, des volumes ouverts et un éclairage naturel apaisant.

La mise en service du terminal est prévue pour fin 2020.