Expositions & Spectacles

Bluetram : Paris teste un tramway électrique

bluetram-electriquePour surfer sur la COP 21, la capitale Française propose aux parisiens et aux touristes, de profiter d’un mode de transport en commun écologique et révolutionnaire : le Bluetram.

Accessible gratuitement jusqu’au 30 janvier 2016, ce tramway électrique remonte toute l’avenue des Champs-Elysées, en reliant la place de la Concorde à celle de l’Etoile. Au total, ce sont neuf arrêts qui sont proposés aux passagers, et six véhicules qui circulent de 10 h à 23 h sur le site. Cette innovation écofriendly permet de mieux respirer en ville, et de lutter contre le réchauffement climatique. Elle fonctionne sans rails ni caténaires, grâce à des batteries qui ont été installées sur le toit du tram, et qui lui permettent d’être autonome sur deux kilomètres. Il se recharge ensuite à chaque station d’arrêt, pendant que les voyageurs montent ou descendent. Ce nouveau moyen de transport a été conçu en Bretagne par le groupe Bolloré, connu pour avoir fabriqué l’Autolib’ (les automobiles électriques en libre-service sur la région parisienne).

 

 

 

 



Bluetram, du 15 novembre 2015 au 30 janvier 2016.

Circulation 7 jours sur 7, de 10 h à 23 h.
Gratuit.
www.blue-solutions.com 


Avenue des Champs-Elysées

75008 Paris
Métro : Charles de Gaulle-Etoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), George V ou Franklin D. Roosevelt (lignes 1 et 9), ou Champs-Elysées-Clemenceau (lignes 1 et 13).

 


Crédit photo : Bluetram – Tramway électrique Paris - © P.ANZIANI

La Fête du graphisme revient pour sa 3ème édition

erica-jacobson-fete-du-graphisme-2016La Fête du graphisme est de retour à Paris pour la troisième année consécutive.

Pour cette édition 2016, c’est le design graphique qui est à l’honneur. Il englobe la production d’affiches, d’habillages de site Internet, ou encore, d’emballages utilisés dans la vie quotidienne. Une quarantaine d’affichistes internationaux ont travaillé sur le thème de la Ville comme cité urbaine, évoquant son lien avec le graphisme, suite à la commande de la Mairie de Paris. Ces productions seront dévoilées dans la capitale à l’occasion de l’exposition « Célébrer la ville », sur les emplacements publicitaires JCDecaux. Des conférences, des projections, des workshops et des soirées attendent aussi les visiteurs, notamment à la Cité Internationale des Arts dans le 4ème arrondissement. Un événement qui donnera peut être envie aux jeunes générations de découvrir le métier de designer graphiste.

 

 

 

 

3ème édition de la Fête du graphisme, du 6 janvier au 16 février 2016.
Gratuit.
www.fetedugraphisme.org 


Cité Internationale des Arts

18, rue de l’Hôtel de Ville
75004 Paris
Tél. : +33 (0)1 42 78 71 72
Métro : Pont Marie (ligne 7) ou Saint-Paul (ligne 1).

www.citedesartsparis.net 

Crédit photo : Fête du graphisme – Edition 2016 - Erica Jacobson, Illustration pour Shortcut Magazine - ©Erica Jacobson

From Black to Blue : les adieux du chorégraphe Mats Ek

from-back-to-blueC’est sur la scène du théâtre des Champs-Elysées, que le célèbre chorégraphe et danseur contemporain suédois Mats Ek a décidé de faire ses adieux.

Pour l’occasion, il présente « From Black to Blue », un programme de trois ballets : « She was black » créé en 1994, « Solo for 2 » réalisé en 1996, et « Hâche » datant de 2015. Issu d’une famille d’artistes, sa mère est la chorégraphe Birgit Cullberg, son père est l’acteur fétiche d’Ingmar Bergman, Anders Ek, il découvre très tôt son goût pour la danse. Il se fait connaître en revisitant les standards du ballet classique comme le « Lac des Cygnes », « Giselle », « Roméo et Juliette », ou encore la « Belle au bois dormant ». En 2012, il a même conçu un spectacle nommé « Bye », pour le théâtre parisien. Alors qu’il a fêté ses 70 ans en avril 2015, l’artiste tire sa révérence. Un moment immanquable qui passionnera les amateurs de danse.

 

 

 

 



« From Black to Blue », du 6 au 10 janvier 2016.

Représentations à 17 h ou 20 h.
Tarifs : de 15 à 95 euros la place.

 

Théâtre des Champs-Elysées
15, avenue Montaigne
75008 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 52 50 00
Métro : Alma-Marceau (ligne 9).
www.theatrechampselysees.fr  



Crédit photo : From Black to Blue – Danse contemporaine – Danse Contemporaine - ©Maksim Shmeljov / Shutterstock.com

Le musée de la Chasse et de la Nature reçoit George Shiras

george-shiras-musee-chasseMéconnu du grand public, le photographe et naturaliste américain George Shiras (1859-1942) fut pourtant l’un des pionniers de la wild life photography.

Avant de photographier la vie nocturne des animaux de la forêt d’Amérique du Nord, il fut chasseur. Dès les années 1880, il délaisse cette pratique et préfère utiliser son objectif comme outil de promotion pour la préservation du monde animal. Cette exposition présente une cinquantaine de clichés, issus des collections de la National Geographic Society (Washington, USA), ou du DeVos Art Museum de Marquette (Michigan, USA). On découvre les multiples techniques utilisées par l’artiste, propres à la chasse, et notamment ses « pièges photographiques » qui ont permis d’obtenir des tirages inédits, salués à l’époque par la critique. Son art fut annonciateur des reportages sur la vie de la faune, et du développement de ce que l’on peut appeler une « conscience environnementaliste ».

 

 

 

 



Exposition « George Shiras : L’intérieur de la nuit », du 15 septembre 2015 au 14 février 2016.
Ouvert tous les jours, sauf le lundi et les jours fériés, de 11 h à 18 h.
Nocturne le mercredi jusqu’à 21h30.
Plein tarif : 8 euros / Tarif réduit (moins de 26 ans) : 6 euros.

 

Musée de la Chasse et de la Nature
62, rue des Archives
75003 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 01 92 40
Métro : Rambuteau (ligne 11) ou Saint-Sébastien-Froissart (ligne 8).
www.fondationfrancoissommer.org  



Crédit photo : George Shiras – Musée de la Chasse – George Shiras, G. Shiras et J. Hammer à bord de leur canoë équipé pour le jacklighting, Whitefish Lake, Michigan, 1893 - ©National Geographic Creative Archives

Bonnes adresses

Les meilleurs restaurants détox après Noël

cafe-pinson


Après les fêtes de fin d’année, notre corps nous réclame des plats légers, à base de légumes, de graines ou de produits bio. Paris compte quelques restaurants détox incontournables, comme Soya, le Café Pinson ou la Villa Spicy.


 

 

Crédit photo :Meilleurs restaurants détox - Paris - © Facebook Café Pinson

Soya

Véritable temple de la détox parisienne pour ses jus de fruits pressés, ses soupes et ses salades fraîches, Soya est aussi adoré pour sa décoration industrielle, digne d’un grand loft new-yorkais.

Sa proximité avec le canal Saint-Martin et sa carte bio, végétarienne et sans gluten, en a fait l’un des lieux préférés des parisiens et des touristes. Côté carte, l’on retrouve des plats qui s’inspirent de la cuisine du sud : légumes grillés, taboulé, lasagnes aux légumes etc. On s’y retrouve le dimanche pour son brunch délicieux, qui est d’ailleurs toujours complet !

Ouvert du mardi soir au dimanche midi (brunch).
Fermé le lundi.
A la carte : entre 15 à 35 euros.

Soya

20, rue de la Pierre Levée
75011 Paris
Tél. : +33 (0)1 48 06 33 02
Métro : Goncourt (ligne 11) ou Parmentier (ligne 3).
www.facebook.comsoyacantinebio

Villa Spicy

Ce restaurant méditerranéen propose une cuisine de saison, conçue à partir de produits bio et équitables.

Le Chef Frédéric Morel met en avant des mets réputés pour leurs qualités nutritionnelles et leur action détoxifiante, comme la betterave, la courgette, le citron vert, le thé vert, le saumon ou l’aubergine. Il réalise des plats très colorés à l’image du gaspacho de tomates cœur de bœuf, gingembre et citronnelle, ou des haricots verts croquants accompagnés d’amandes, de menthe et de parmesan. Une cuisine gourmande qui se déguste dans une salle agréable qui ressemble à l’intérieur d’une maison provençale.

Ouvert du lundi au samedi de midi à 15 h et de 19 h à minuit, le dimanche de midi à minuit.
Menus à 30 et 40 euros.

Villa Spicy

8, avenue Franklin Delano Roosevelt
75008 Paris
Tél. : +33 (0)1 56 59 62 59
Métro : Franklin D. Roosevelt (lignes 1 et 9) ou Saint-Philippe-du-Roule (ligne 9).
www.spicyrestaurant.com

Café Pinson

Décoré par Dorothée Meilichzon (hôtel Paradis, le Beef etc.), le Café Pinson situé dans le Marais sert une cuisine 100 % bio, sans gluten, végétarienne et de saison.

Ce restaurant est devenu le repaire des amateurs de cuisine détox, grâce à des plats composés de graines germées, de céréales complètes, de fruits et légumes frais. Ici, les produits laitiers ont été abandonnés, tout comme le blé. L’établissement propose aussi de la rawfood (nourriture crue), et des cuissons basse température pour conserver les nutriments des aliments. A la carte, qui change régulièrement, l’on peut trouver des chouquettes de haricots blancs et carottes, une tartelette au citron et graines de pavot, du cake aux quatre épices et bien d’autres gourmandises. Le dimanche, on s’y retrouve entre amis ou en famille pour le brunch bio lui aussi.

Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à minuit, le samedi de 10 h à minuit, et le dimanche de midi à 18 h.
Brunch le dimanche de midi à 16 h.
A la carte : entre 15 et 30 euros.

Café Pinson

8, rue du Forez
75003 Paris
Tél. : +33 (0)9 83 82 53 53
Métro : Filles du Calvaire (ligne 8).
www.cafepinson.fr

Découvrez plus de bonnes adresses et de sorties parisiennes

    Voir toutes nos sélections